Fermeture exceptionnelle : les livres papiers ne peuvent être achetés en librairie

La personne et le sacré
 / 

La personne et le sacré

À propos

Texte faisant partie des Ecrits de Londres, écrit à la même période que l'Enracinement, La Personne et le Sacré prend son origine dans le mot de « personne » qui avait fondé le courant personnaliste autour d'Emmanuel Mounier et que Simone Weil trouve impropre. Mais ce texte est bien plus qu'une querelle sémantique : il devient tout de suite méditation philosophique lumineuse et de très grande importance (jusque-là sous-estimée) sur les notions de droit, de démocratie, de justice, de mal et de beauté. Prenant à contrepied le personnalisme chrétien en affirmant que « Ce qui est sacré, bien loin que ce soit la personne, c'est ce qui, dans un être humain, est impersonnel », Simone Weil se livre à un plaidoyer d'une rare justesse pour ce qui fonde l'être humain en dehors de toute collectivité ou institution. Un texte capital pour approfondir l'oeuvre de Simone Weil et qui saura parler à tout lecteur qui recherche une clarté pure, exigeante et dénuée de tout artifice sur des thèmes intemporels.

Avis des internautes

Avis général

(Sur 1 avis client(s))

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Sección : Sciences humaines & sociales > Philosophie > Philosophie contemporaine

  • EAN

    9791096562008

  • Disponibilité

    Disponible

  • Páginas

    64 Pages

  • Longueur

    17 cm

  • Largeur

    10 cm

Infos supplémentaires : Broché  

Simone Weil

Née à Paris dans une famille juive agnostique, la philosophe Simone Weil (1909-1943) fut une ardente militante de la cause ouvrière. Elle ira jusqu'à abandonner sa chaire de professeur, au profit d'un travail en usine, avant de s'engager contre Franco dans la guerre d'Espagne.ÿ1938, tournant décisif : sa rencontre avec la figure du Christ.ÿD'une santé fragile et éprouvée, elle meurt à 34 ans à Ashford en Angleterre où elle avait rejoint la France Libre.ÿSes ouvrages, La Condition ouvrière (1951), L'Enracinement (1949) ou La Pesanteur et la Grâce (1947) ont été publiés à titre posthume.

empty