Brûle, sorcière, brûle !
 / 

Brûle, sorcière, brûle ! (préface Guillaud, lauric)

Traduction GEORGES H. GALLET  - Langue d'origine : ANGLAIS (ETATS-UNIS)

À propos

New York, années 30. Dans un hôpital, un médecin soigne en vain des malades qui meurent horriblement. Scientifique et mesuré, il décide de trouver une raison à cette épidémie, qui touche un parrain de la pègre mêlé à l'affaire qui fait basculer l'intrigue dans le roman noir. Luttant contre les explications délirantes, il se heurte à la disparition de ceux qui ont eu l'idée d'aller se confronter au mal dans son repère. Car malédiction il y a, avec des poupées tueuses et une maison de sorcière...Délire fantastique, plongée dans l'inconnu, suspense haletant, ce roman confronte une société à ses démons. Avec son personnage irréductiblement rationnaliste, Merritt crée un trouble qui ne lâchera plus un lecteur oscillant sans cesse entre envie de croire au meilleur du pire et à son impossibilité.



Categories : Fantasy & Science-fiction > Fantastique / Terreur > Horreur / Terreur

  • EAN

    9791096011230

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    250 Pages

  • Longueur

    20.3 cm

  • Largeur

    13.6 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    308 g

  • Distributeur

    Le Festin

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Abraham Merritt

Abraham Merritt (1884-1943) fait d'abord carrière dans le journalisme où il
devient une vedette, notamment dans The American Weekly dont il sera rédacteur en
chef.
Auteur de pulp fictions, il marque de son empreinte le genre, considéré comme un des
inventeurs de l'Heroic-Fantasy, et marquant fortement H.P.Lovecraft. On lui doit Le Gouffre
de la Lune, Le Monstre de Métal, La Nef d'Ishtar, Le Visage dans l'abîme, Les Habitants du
mirage, Brûle, Sorcière, brûle (1932) et Rampe, Ombre, rampe.

empty