Bon dieu ! ça fait du bien de respirer l'air frais du pays Bon dieu ! ça fait du bien de respirer l'air frais du pays
Bon dieu ! ça fait du bien de respirer l'air frais du pays Bon dieu ! ça fait du bien de respirer l'air frais du pays
 / 

Bon dieu ! ça fait du bien de respirer l'air frais du pays (préface Frédéric Pajak)

À propos

Dessinateur absolument singulier, virtuose et sans concession, Pierre Fournier commence sa carrière dans les pages d'Hara-Kiri en dressant un portrait au vitriol de la société française sous le général de Gaulle, puis sous Georges Pompidou. Il invente, ou exacerbe, différentes formes graphiques, passant de la page manuscrite à peine illustrée au reportage de guerre imaginaire. Il observe aussi la vie ordinaire des gens, rapporte avec truculence leurs conversations dans le métro, dans les cafés et au bureau, dénonce les guerres coloniales et post-coloniales, la pollution industrielle, l'urbanisme ravageur, s'inquiète de la menace d'une guerre atomique. Poursuivant leur travail de réhabilitation de Pierre Fournier, les Cahiers dessinés présentent ici la partie dite « bête et méchante » de l'oeuvre protéiforme de cet artiste inclassable, dont le nom longtemps oublié reparaît aujourd'hui, à l'heure de l'urgence écologique.

Categories : Arts et spectacles > Peinture / Arts graphiques > Arts graphiques > Dessin

  • EAN

    9791090875807

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    200 Pages

  • Longueur

    30 cm

  • Largeur

    24 cm

  • Épaisseur

    3.5 cm

  • Poids

    1 604 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Relié  

Pierre Fournier

  • Naissance : 1-1-1937
  • Décès :1-1-1973 (Mort il y a 47 ans à l'âge de 36 ans)

Né en 1937, Pierre Fournier est l'un des pères fondateurs de l'écologie en France. Dessinateur puis chroniqueur à Hara Kiri et Charlie Hebdo, il inspire la contestation antinucléaire dès la fin des années 1960 et dénonce sans répit les ravages matériels et moraux de la société industrielle. Son combat est porté par un talent exceptionnel pour le texte et surtout le dessin. En 1972, il crée La Gueule ouverte, premier mensuel écologiste. ÿIl meurt l'année suivante, à trente-cinq ans.

empty