Les peintures Les peintures
Les peintures Les peintures
 / 

À propos

Le dessin et l'humour ont une longue histoire commune. Mais la peinture ? Est-elle vraiment compatible avec l'humour ? N'y a-t-il pas, dans la flamboyance des couleurs, dans la lente composition des formes, quelque chose d'étranger à la fulgurance du trait d'esprit ? L'oeuvre d'Olivier O. Olivier démontre le contraire. Chez lui, l'humour et la peinture sont intimement liés. L'art ne s'efface jamais devant l'idée, il la sert, il lui donne chair. Concerts de violons en feu, corridas sous la neige, concertiste emporté par les flots faisant jaillir de son piano un océan entier, ligne d'horizon recourbée : avec pudeur, douceur et persévérance, le peintre voit notre monde avec les yeux de son imagination et nous le restitue décalé, fourmillant d'associations ludiques et poétiques, et cependant si familier. Deux cents peintures emmènent le lecteur dans l'univers irraisonnable et jouissif d'un grand artiste de notre temps, qui fut l'ami, entre autres, de Roland Topor et de Fernando Arrabal, avec lesquels il partagea la passion d'une autre réalité.

Categories : Arts et spectacles > Peinture / Arts graphiques > Essais / Réflexions / Ecrits sur la peinture

  • EAN

    9791090875647

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    270 Pages

  • Longueur

    30 cm

  • Largeur

    24 cm

  • Épaisseur

    3.2 cm

  • Poids

    1 830 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Relié  

Olivier O. Olivier

  • Naissance : 1-5-1931
  • Décès :1-1-2011 (Mort il y a 9 ans à l'âge de 80 ans)

Olivier O. Olivier, de son vrai nom Pierre-Marie Olivier, fils du peintre Ferdinand Olivier, est né le 1er mai 1931 à Paris. En 1954, il obtient une licence de philosophie à la Sorbonne, puis entre à l'École des beaux-arts où il se lie d'amitié avec Roland Topor. Dès 1955, il devient membre du Collège de Pataphysique et, en 1964, rejoint le groupe Panique aux co^tés de Fernando Arrabal, Alejandro Jodorowski, Roland Topor, Christian Zeimert et de Jacques Sternberg. En 1999, il adhère à l'OUPEINPO (« Ouvroir de Peinture Potentielle »). Peintre, dessinateur, pastelliste et graveur, Olivier O. Olivier inflige aux choses et aux e^tres des détournements surprenants qui semblent cependant parfaitement naturels, et, de toile en toile, élabore un monde d'une intensité poétique rare. Il meurt en 2011, trois semaines avant ses quatre-vingts ans.

empty