Oeuvres t.1 Oeuvres t.1
Oeuvres t.1 Oeuvres t.1
 / 

Oeuvres t.1 (préface Frédéric Pajak)

À propos

Dans les années 1970, une météorite entra dans l'at- mosphère de la bande dessinée ; elle éclata en plu- sieurs morceaux, pareils à des pépites. En quelques épisodes, un personnage tourmenté, faible et inquié- tant se présenta au grand jour : c'était Guido Buz- zelli en personne. L'auteur s'est mis en scène, il s'est travesti tour à tour en raté laid et malingre, en piètre violoncelliste incapable de retenir ses membres livrés à eux-mêmes - une jambe courant toute seule, un bras filant sous la jupe d'une femme... -, en dessi- nateur de bandes dessinées dépressif et paranoïaque, victime kafkaïenne de chirurgiens fous, de psycha- nalystes, d'industriels maffieux, de dictateurs en herbe. Rarement l'art de l'autoportrait a été mené si loin dans l'autodérision et le mépris de soi-même.

Categories : Arts et spectacles > Peinture / Arts graphiques > Arts graphiques > Dessin

  • EAN

    9791090875548

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    220 Pages

  • Longueur

    30 cm

  • Largeur

    24 cm

  • Épaisseur

    3 cm

  • Poids

    1 524 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Relié  

Guido Buzzelli

Guido Buzzelli est né en 1927 à Rome dans une famille d'artistes. Il fait ses études de dessin et de peinture dans l'une des plus fameuses écoles d'Italie, l'Académie de San Luca. Dès l'âge de dix-huit ans, il publie des caricatures et dessine des couvertures pour des magazines comme Mandrake, Flash Gordon... En 1954, il s'installe en Grande-Bretagne, où il crée Angélique pour le Daily Mirror. Il dessine également des récits de guerre. Rentré en Italie, il épouse Grazia de Stefani en 1960 et se met à la peinture. En 1966, il revient à la bande dessinée avec La Révolte des ratés (Les Mochetons) qui sera publiée dans Charlie Mensuel. C'est à Paris qu'il connaîtra la reconnaissance, nombre des ses pairs et de ses lecteurs n'hésitant pas à le qualifier de « génie ». Il sera publié dans Circus, Pilote, L'Écho des savanes et Métal hurlant. Il meurt à Rome le 25 janvier 1992, à l'âge de 65 ans.

empty