Les brigands et la révolution ; violences politiques et criminalités dans le Midi (1789-1802)

Donnez votre avis

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

 / 

Les brigands et la révolution ; violences politiques et criminalités dans le Midi (1789-1802)

La Révolution Française a suscité passions et haines, elle a vu couler le sang. Très tôt, dès 1791, les contrées méridionales connaissent des affrontements parfois d'une violence inouïe. Des bandes violentes composées de patriotes radicaux ou de contre-révolutionnaires déterminés voient le jour. Pourquoi prend-on, dès la Grande Peur de 1789, l'habitude de qualifier ces violences de « brigandages » ? Quel souvenir a-t-on gardé, à l'aube de la Révolution, de Cartouche, de Mandrin et de tant d'autres figures locales du banditisme ? L'ambiguïté de cet archétype de rebelle reste forte tout au long de la Révolution que les « brigands » défient avec panache et cruauté. Ce livre reconstitue leur histoire afin de revenir sur les liens complexes entre politique et violence au temps de la Révolution.

  • EAN 9791026700876
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 400 Pages
  • Longueur 21 cm
  • Largeur 16 cm

Valérie Sottocasa

Valérie Sottocasa est professeur des universités à Toulouse-2 Jean-Jaurès. Elle enseigne l'histoire politique et religieuse de la France moderne et est spécialiste de la Révolution Française. Elle s'intéresse notamment aux violences révolutionnaires et aux affrontements populaires.ÿElle a publié Mémoires affrontées. Protestants et catholiques face à la Révolution dans les montagnes du Languedoc (PUR, 2004) et participé à plusieurs ouvrages collectifs.

Broché
empty