Ce monde que nous avons perdu : une histoire du vivre ensemble

Over...

Longtemps les Français ont vécu sous l'égide de la civilisation républicaine. Cet écosystème a tissé un vivre-ensemble reposant sur la démocratie libérale, la laïcité, la langue, l'école et le sentiment d'appartenance à une communauté nationale. Après 1945, les Trente Glorieuses ont mis en place l'État providence, puis la fin des guerres coloniales a instauré une paix intérieure et extérieure durable : prospérité, plein-emploi, concorde civile... Des forces historiques sont venues miner cet équilibre. Perte du sens de l'intérêt général, dégradation de l'école et sa mission de porter les valeurs de l'État-nation, émergence de violence sociale. Sur fond de mondialisation, de crise climatique et de débats sur l'immigration, le vivre-ensemble a dégénéré en un vivre côte à côte, voire un vivre face-à-face. Jean-François Sirinelli décèle les étapes d'un phénomène dont nous n'avons pas eu forcément pleine conscience.



Genres : Sciences humaines & sociales > Histoire > Histoire généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur l'histoire

  • ISBN

    9791021051836

  • Beschikbaarheid

    Beschikbaar

  • Aantal pagina's

    400 Pagina's

  • lengte

    18 cm

  • breedte

    12 cm

  • dikte

    2.5 cm

  • Bestandsgrootte

    318 g

  • Verdeler

    Sodis

  • Formaat

    Poche

Jean-François Sirinelli

Jean-François Sirinelli a dirigé cet ouvrage. Directeur du Centre d'histoire de Sciences Po, il est également professeur à l'institut d'études politique de Paris. Il est l'auteur de nombreux ouvrages ayant trait à l'histoire culturelle et politique de la France contemporaine, dont notamment les Baby-boomers (2003), Comprendre le XXe siècle français (2005) et a dirigé une Histoire des droites en France (1992).

empty