Marie Tudor ; la souffrance du pouvoir

Donnez votre avis

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

 / 

Marie Tudor ; la souffrance du pouvoir

Passée à la postérité sous le nom de Bloody Mary, ou Marie la Sanglante, Marie Tudor fait figure de reine mal-aimée. De son règne bref (1553-1558) sont le plus souvent mis en exergue les innombrables bûchers de Londres, l'intolérance religieuse et la rudesse de cette reine catholique. Les griefs contre la première reine d'Angleterre ne semblent pas manquer : « Vraie fille d'Henri VIII, dont l'alcôve, comme celle de son père, s'ouvrait de plain-pied sur l'échafaud », selon le mot de Victor Hugo, elle est encore accusée d'avoir appauvri l'Angleterre tant économiquement que spirituellement. Si cette légende noire est tenace, il faut bien admettre qu'une partie de son bilan ne joue pas en sa faveur : le supplice de quelque trois cents protestants - brûlés vifs pour leur foi - et l'alliance avec l'Espagne, qui devaient ramener par la force le pays dans le giron catholique, une infécondité tragique et la prise de Calais par les Français en 1558 permirent aisément de stigmatiser son action. Au-delà de la comparaison avec sa soeur, Élisabeth Ire qui lui succéda, lui opposant l'éclat et le faste d'un règne long, Isabelle Fernandes se propose de brosser un portrait plus juste et nuancé de Marie Ire d'Angleterre - reine méconnue et figure d'exception dans l'histoire anglaise.

  • EAN 9791021021174
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 384 Pages
  • Longueur 18 cm
  • Largeur 12 cm
  • Épaisseur 3 cm
  • Poids 334 g
  • Distributeur Sodis

Rayon(s) : Sciences humaines & sociales > Histoire > Histoire généralités > Biographies / Monographies

Broché
empty