Hippocampe t.12 ; meteorologie

Déjà lu ?

Donnez votre avis

Recommandez ce produit

Hippocampe t.12 ; meteorologie

Liste

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

Le mot de l'éditeur : Dossier thématique : Météorologie. Hamlet : Voyez-vous ce nuage, là-bas, qui a presque la forme d'un chameau ? Polonius : Par la messe, c'est juste - oui, comme un vrai chameau. Hamlet : J'ai idée qu'il est comme une belette. Polonius : Il a le dos d'une belette. Hamlet : Ou d'une baleine. Polonius : Tout à fait, d'une baleine. William Shakespeare, Hamlet (III, 2), trad. André Markowicz. ...La description du temps qu'il fait est un grand sujet de conversation. Une préoccupation essentielle provoquant dialogue et échange. Les chroniques ou bulletins météorologiques sont des rendez-vous médiatiques très attendus, présentés par des vedettes, qui réalisent des records d'audience. Objet de passions ou de craintes, les prévisions des phénomènes atmosphériques sont nécessaires à certaines activités économiques, permettent d'anticiper et de prévenir des risques, et favorisent la planification des loisirs. Progressivement, la météo scientifique, « sérieuse », a supplanté le bon sens populaire ; paradoxalement, l'exode rural et l'urbanisation ont exacerbé la sensibilité des individus aux variations climatiques. Par ailleurs, le réchauffement planétaire observé depuis plusieurs décennies, enfin unanimement reconnu par les scientifiques, renforce certainement les conjectures sur le temps et suscite un intérêt encore plus grand pour la météorologie. Pluie, brouillard, nuages, vent, neige, orage. Ces manifestations aqueuses, gazeuses, électriques ou optiques, rassemblées sous le terme générique de « météore », firent récemment l'objet de l'ouvrage collectif dirigé par Alain Corbin : La pluie, le soleil et le vent. Une histoire de la sensibilité au temps qu'il fait (Aubier, 2013). A partir d'une lecture des correspondances privées, l'historien repère une amplification de la météo-sensibilité à la fin du XVIIIe siècle qui s'accroit encore au siècle suivant. Les chapitres thématiques mobilisent des connaissances extrêmement hétérogènes, tant historiques, ou anthropologiques, que littéraires, scientifiques ou artistiques, afin de dresser un vaste panorama des rapports de l'homme à son environnement et des conséquences fécondes sur son imaginaire. Notre relation au climat passe évidemment par des sensations physiques, corporelles, qui induisent des gestes, des réflexes, des comportements. Mais elle nourrit également des projections mentales et des représentations intellectuelles que nous tentons d'approcher dans ce dossier mêlant essais, portfolio, notations, écriture. Le dénominateur commun des contributions de Jean-Christophe Bailly, David Collin, Marc Decimo, Mélanie Delattre-Vogt, Ariane Epars, Ann Veronica Janssens, Alexandre Mare ou Jacques Roman, est d'interroger la mémoire des phénomènes atmosphériques, par définition fugaces et insaisissables.

Revue - 14.00 €

En stock dans 2 librairies Réserver en librairie

Autres informations

  • EAN 9782955237601
  • Disponibilité disponible
  • Nombre de pages 128 pages
  • Longueur 26 cm
  • Largeur 20 cm

Rayon(s) : Sciences humaines & sociales > Lettres et langues > Lettres > Histoire de la littérature


empty