Revue sarrazine n.13 ; papier(s)
Revue sarrazine n.13 ; papier(s)
 / 

À propos

Le livre est sensuel, il met en oeuvre l'odorat, le toucher, la vue, le geste. On corne la page, on l'annote, le gribouille, on le met dans une poche au contact du corps, on se l'approprie, le prête, l'emprunte, le vole... Il devient trace de notre histoire.

Pourtant quand le papier vient à manquer, on finit toujours par trouver une surface plane, un bout d'ardoise, une tuile, une pierre, un morceau de bois, une tablette d'argile. Alors on revient aux origines, on se contraint à faire court.

À l'autre bout du sens, les sans-papiers sont dans un dénuement extrême. Pourchassés, refoulés aux frontières, ils sont, aux yeux de notre société de surveillance, des > mais aussi potentiellement des porteurs de liberté et donc source de danger.

On remarquera que dans ce numéro les textes ne sont pas justifiés, ils sont simplement justes car nous estimons que la littérature n'a pas à se justifier, elle est libre, va où elle veut, quand elle veut, avec le support qu'elle veut, à la limite cela n'a pas d'importance. Ce sur quoi sont écrits les mots est indifférent du moment qu'ils sont là lisibles et accessibles au plus grand nombre, sans barrière, sans censure, sans surveillance.

La littérature est sans papier(s)...

Categories : Sciences humaines & sociales > Lettres et langues

  • EAN

    9782952540742

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    224 Pages

  • Longueur

    22 cm

  • Largeur

    15 cm

  • Épaisseur

    1.7 cm

  • Poids

    401 g

  • Distributeur

    Pollen

  • Support principal

    Revue

Infos supplémentaires : Broché  

empty