Une conversation t.2 Une conversation t.2
Une conversation t.2
Une conversation t.2
 / 

À propos

Harry Mathews est un témoin important de l'histoire littéraire de xxe siècle. Membre grâce à George Perec de l'OULIPO Harry Mathews est un témoin discret mais irremplaçable de l'histoire littéraire de ce groupe.
Du Black Montain College où il rencontre John Cage, Merce Cunningham à Georges Perec qui le présenta à l'OULIPO dont il fit partie dès 1973, en passant par Tinguely, Raymond Roussel, Niki de Saint-Phalle (qui fut sa première épouse), Queneau, John Asbery, Walter Auerbach ou encore Jacques Roubaud, ce sont comme autant de personnages, une belle partie de l'histoire littéraire et artistique de la seconde moitié du xxe siècle qui apparaît dans ce texte.



Categories : Littérature générale > Littérature argumentative > Essai littéraire

  • EAN

    9782917217115

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    80 Pages

  • Longueur

    16 cm

  • Largeur

    11.5 cm

  • Épaisseur

    0.8 cm

  • Poids

    95 g

  • Distributeur

    Belles Lettres

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Harry Mathews

Harry Mathews est né à New York en 1930. Après des études de musique à Harvard, il publie ses premiers poèmes en 1956 et fonde avec John Ashbery la revue Locus Solus, puis devient de 1989 à 2003 le directeur de Paris Review. En 1962, inspiré
par Raymond Roussel, il publie le premier de ses six romans, Conversions. Il est l'auteur de plusieurs livres de poésie, de traductions, d'essais critiques, et d'autobiographie, dont Oulipo
Compendium, une étude encyclopédique de l'Oulipo, et Ma vie dans la CIA (2005). En 1970, il rencontre Georges Perec ; une période d'amitié et de collaboration littéraire commence qui durera jusqu'à la mort de Perec en 1982. Il enseigne dans
plusieurs universités américaines (littérature française et comparée, ateliers d'écriture). Il est marié à l'écrivain français Marie Chaix, il partage sa vie entre Paris et Kay West.

Hans Ulrich Obrist

Hans Ulrich Obrist né à Zurich en 1968 vit et travaille à Londres. Il fonde en 1993 le musée Robert Walser et dirige le programme Migrateurs au musée d'Art moderne de la ville de Paris où il est commissaire jusqu'en 2005. Il est depuis 2006 co-directeur des programme et directeur des projets
internationaux à la Serpentine Gallery de Londres. Son projet Conversations a été distingué par le Van Alen Institute qui lui a décerné le New York Prize Senior Fellowship. Son livre Conversations est paru en 2008.

empty