Face cachée de Ghandi
 / 

Face cachée de Ghandi

Résumé

Londres, 6 novembre 1888. Quand Susan Tilney croise le chemin de Mohandas Ghandi, elle est aussitôt intriguée par cet Indien chétif et disgracieux qu'une timidité maladive étrangle. Celui-ci n'en dégage pas moins un charisme troublant, si troublant que Susan lui concède une amitié. Prudente. Devenu avocat, Mohandas quitte l'Angleterre. Adieu l'ami ! Que nenni, la guerre contre les Boers les réunit une première fois à Durban puis, quelques années plus tard, à New Delhi, où couve l'insurrection non-violente. Fascinée par Gandhi, qu'elle hisse désormais au rang de Grande Âme, Susan le suit pas à pas dans sa lutte pour l'indépendance. Mais à quel prix ! Blessée à la tête, elle tentera de se redresser avec l'aide d'une vieille dame rousse que le côté obscur du Mahatma tourmente. De nouveau sur pieds, elle n'aura plus qu'une seule obsession : tuer Grande Âme avant que l'Inde ne s'embrase.

Customer reviews

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN 9782916529547
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 248 Pages
  • Longueur 22 cm

Pierre Campo

Fils de réfugié espagnol et d'une émigrée italienne, Pierre Campo est né dans une cité minière de l'Est de la France. Il est le quatrième et dernier enfant d'une famille de mineur. Sa jeunesse est bercée par les récits de ceux qui ont traversé toutes les guerres, et par leurs silences, encore plus éloquents. Il a fait l'école de Jules Ferry, puis le lycée public. C'est à Nancy qu'il entreprend ses études universitaires. Alors qu'il est sur le point de terminer ses études, Pierre se retrouve orphelin en l'espace d'une semaine. Sa mère et son père s'en vont de concert, emportés tous deux par le crabe. En dépit de ce coup du sort, Pierre entamera une carrière de chercheur en neurotoxicologie. Il s'intéresse à l'audition dont il est devenu un expert et dénonce sa fragilité en milieu professionnel. C'est au lendemain de la mort de ses parents que Pierre a commencé à taquiner la plume pour tromper ses longues nuits d'insomnie. Il a gardé longtemps ses manuscrits au fond d'un tiroir avant d'oser frapper à la porte des maisons d'édition.ÿAujourd'hui, son premier roman : Amours Collatérales, publié aux Éditions Normant, a été récompensé par le prix Léopold Stanislas en décembre 2010.

empty