Le nom de notre ignorance, la dame d'auxerre

Donnez votre avis

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

 / 

Le nom de notre ignorance, la dame d'auxerre

il y a d'abord une histoire rocambolesque autour de cette statuette, et c'est cette histoire qui lui a donné son nom, la "dame d'auxerre ", un nom qui est une caricature de nom et qui cache son absence de nom. tout en elle est mystère. son origine, son histoire, le sens de son geste. traditionnellement, ce mystère a été traité archéologiquement, comparativement, par l'érudition. le paradoxe de cette érudition, c'est qu'elle est à la fois précieuse, indispensable, mais purement documentaire. elle ne dit rien de ce que nous fait, de ce que continue de nous faire cette statuette. et c'est son mystère, avec tout ce qu'il a d'affectif, qui constitue l'objet de cet essai.

  • EAN 9782916010113
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 95 Pages
  • Longueur 22 cm
  • Largeur 14 cm
  • Épaisseur 1 cm
  • Poids 242 g
  • Distributeur Sodis

Rayon(s) : Arts et spectacles > Architecture / Urbanisme

Henri Meschonnic

Henri Meschonnic est né à Paris en 1932 de parents juifs russes venus de Bessarabie en 1924. Enfant caché pendant la guerre, il poursuit des études de lettres. Il effectue son service militaire en 1960 durant la guerre d'Algérie dont témoi- gnent ses premiers poèmes parus dans la revue Europe en 1962. Il est mort en 2008.ÿL'apprentissage de l'hébreu pendant la guerre d'Algérie le mène à réfléchir sur le rythme et sur la théorie générale du langage. Il enseigne la linguistique à l'université de Lille (1963-1968), puis participe avec Gilles Deleuze et Michel Foucault à la création du Centre universitaire expérimental de Vincennes. Il enseigne jusqu'en 1997 à Paris 8.ÿHenri Meschonnic propose de considérer la notion de sujet comme une activité spécifique d'un discours. Partis de la théorie du langage, ses essais se sont ainsi éten- dus au champ du politique, de Critique du rythme, anthropologie historique du lan- gage (1982) et Critique de la théorie critique, langage et Histoire (1985) à Politique du rythme, politique du sujet (1995). Sa pensée s'est précisée au contact de quelques grandes figures de la philosophie (Spinoza poème de la pensée, 2002 ; Le langage Hei- degger, 1990 ; Heidegger ou le national-essentialisme, 2007), de la littérature (Mallar- mé au-delà du silence, 1986 ; Hugo, la poésie contre le maintien de l'ordre, 2002) et de la culture européenne (Modernité modernité, 1988, et L'Utopie du Juif, 2001).

Broché
empty