Le domaine perdu
 / 

Le domaine perdu

À propos

L'auteur, andré l'héritier, docteur vétérinaire (alfort 1960), après avoir soigné, à massiac, les salers rouges et les blondes aubrac du cantal, a créé, en 1975, un parc zoologique dans les monts du livradois, non loin de la ville d'ambert, sur le domaine du bouy. En créant cette exploitation, andré l'héritier prenait la suite de deux frères, jean et joseph chevalier, qui durant de nombreuses décennies, avaient amoureusement cultivé ce terroir. Ceux-ci, adeptes de vieilles et antiques méthodes, rebelles à toute idée de changement, préférant le pas lent des boeufs aux trépidations bruyantes et malodorantes d'un tracteur, ne surent pas prendre le train du progrès. Aussi leur domaine, quoi qu'abondamment arrosé par la sueur de ces travailleurs acharnés, ne produisait-il pas beaucoup; de moins en moins en regard de ceux de la plupart de leurs voisins. Vivant dans l'opium de leurs rêves, ils évoquaient sans cesse les années révolues. Ils passaient leurs journées, plongés dans de lointains souvenirs dont les brumes du passé avaient gommé les aspérités, les souffrances et les misères. Ce roman est le récit, drôle et plein d'humour parfois, émouvant et poignant souvent, de la mort, lente et inexorable, d'une exploitation agricole, florissante au début du xxe siècle, agonisante quelque soixante-dix ans plus tard.

Customer reviews

General opinion

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Categories : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782915841305

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    239 Pages

  • Longueur

    23 cm

  • Largeur

    15 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    400 g

  • Distributeur

    Monts D'auvergne

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

André L'Héritier

André L'Héritier, docteur vétérinaire (Alfort 1960), a d'abord exercé son métier à Massiac aux confins du Cantal, de la Haute-Loire et du Puy-de-Dôme, puis a créé et exploité le parc zoologique du Bouy près d'Ambert, au coeur du Livradois, avant de prendre sa retraite.ÿVoici son sixième roman dont l'action se déroule dans une région qu'il connaît bien pour l'avoir arpentée pendant près de vingt ans. Qui mieux qu'un vétérinaire rural peut parler des paysans ? Il les a fréquentés quotidiennement, s'est intéressé à leurs problèmes, a travaillé avec eux sans craindre de mouiller sa chemise ni de se salir, a partagé leurs joies et leurs peines. Ils ont été ses clients ; tous sont aujourd'hui ses amis.

empty