Tahiti Ma'Ohi
 / 

Tahiti Ma'Ohi

À propos

Depuis la fin des années 1970 se manifeste à Tahiti une défense des racines s'exprimant au moyen de l'appellation «mä'ohi» qui qualifie ce qui est autochtone, originaire des îles polynésiennes. Ces nouvelles préoccupations culturelles et identitaires ont par exemple entraîné la réapparition massive du tatouage dont la pratique avait disparu au XIXe siècle. Cet ouvrage tente de livrer l'essentiel du discours identitaire mä'ohi, qui accorde une grande place à la terre et à la langue dans la définition de l'identité, de l'appartenance. Il restitue les principaux écrits des précurseurs de ce mouvement, notamment Henri Hiro et Duro Raapoto. Il aborde ainsi les domaines du théâtre, de la danse, de la marche sur le feu, de la poésie en langue autochtone. Le terme «mä'ohi» et la signification que ses partisans lui donnent sont appréhendés de façon critique à l'aide des données de la linguistique et de l'anthropologie. Loin de «l'idéologie mä'ohi » tournée vers la différence, vers les racines, est aussi retracée l'apparition en Polynésie française d'un discours identitaire contemporain valorisant la pluriethnicité et la pluriculture, prônant une identité dite «polynésienne» potentiellement ouverte à tous. Il est enfin procédé à un état des lieux des combats identitaires actuels, plus d'une génération après le début du renouveau mäohi. Sont étudiés les arts et les lettres, le lien entre religion et culture traditionnelle, ainsi que les questions de droit (reconnaissance des langues polynésiennes, revendications foncières et coutumières liées à l'autochtonie).

Customer reviews

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Categories : Arts et spectacles > Beaux livres divers

  • EAN

    9782915654509

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    536 Pages

  • Longueur

    15 cm

  • Largeur

    23 cm

Infos supplémentaires : Broché  

Bruno Saura

Bruno Saura est professeur en Civilisation polynésienne à l'université de la Polynésie française. Titulaire d'un doctorat en Science politique et d'une habilitation à diriger des recherches en Anthropologie de l'université d'Aix- Marseille III, il réside de longue date en Polynésie française. Ses principaux travaux portent sur la tradition orale des îles Sous-le-Vent, ainsi que sur les questions ethniques, politiques et religieuses dans le Tahiti d'aujourd'hui.

empty