3 rue des mystères et autres histoires t.1
 / 

3 rue des mystères et autres histoires t.1

À propos

a l'exemple de toriyama sekien qui avait dressé, vers 1780, l'inventaire des monstres japonais, shigeru mizuki a réintroduit dans la culture populaire les yôkaï, ces êtres surnaturels du quotidien que la modernisation de l'ère meiji avait mis en sommeil. amoureux des contes populaires et du merveilleux qui s'infiltre dans les interstices de la vie ordinaire, le créateur de kitaro (série à paraître en 2007) a mis les yôkaï au centre d'une oeuvre qui oscille constamment entre fantastique, humour et poésie. explorant la frontière incertaine et mouvante qui sépare les spectres des vivants, les histoires de 3, rue des mystères sont des fables étranges, dans lesquelles il suffit de prendre un ascenseur pour passer d'un monde à l'autre. les hommes s'y amourachent de fantômes, ils y retrouvent les êtres chers qu'ils ont perdus, ils y cherchent même l'immortalité... mais ils s'y condamnent eux-mêmes à n'être que des hommes. après nonnonbâ, sa langueur provinciale et ses monstres pittoresques, ce nouveau livre nous fait goûter à la veine effrayante de mizuki, achevant de présenter au public français ce dieu vivant du manga, qui entend bien dessiner encore jusqu'à 110 ans avant de pouvoir, à son tour, devenir un yôkaï.

Customer reviews

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Categories : Bandes dessinées / Comics / Mangas > Manga / Manhwa / Man Hua > Adultes > Seinen

  • EAN

    9782915492262

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    238 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    15 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    472 g

  • Distributeur

    Sodis

Infos supplémentaires : Broché  

Shigeru Mizuki

Shigeru Mizuki est né le 8 mars 1922 à Sakai-minato, petite ville côtière du sud-ouest du Japon. Il connaît là une enfance libre et heureuse, période faste dont il s'inspirera à de nombreuses reprises dans ses mangas. Très tôt, il montre des aptitudes étonnantes pour le dessin, talent encouragé sans réserve par ses parents. Il a à peine vingt ans lorsque la guerre vient interrompre ses espoirs de carrière. Il est enrôlé dans l'armée impériale japonaise et est envoyé dans la jungle de Nouvelle-Guinée, où il va vivre un véritable cauchemar : il contracte rapidement la malaria, assiste à la mort de la plupart de ses camarades et perd le bras gauche dans un bombardement... Détenu sur place à la fin de la guerre, il se lie avec les membres d'une tribu locale, amitié qui le sauvera de la famine, de la maladie et de la folie. Ce n'est finalement qu'en 1957, après une vie déjà riche de souvenirs et de blessures, que Mizuki entame la carrière qui a fait de lui l'un des plus grands raconteurs d'histoires de son pays. Fin connaisseur des yôkaï et du surnaturel, il n'a eu de cesse depuis d'explorer les univers qui se cachent derrière notre monde pour mieux dire sa profonde compréhension de l'âme humaine.

empty