Beyrouth comme si l'oubli... Beyrouth comme si l'oubli...
Beyrouth comme si l'oubli...
Beyrouth comme si l'oubli...
 / 

Beyrouth comme si l'oubli... (PREFACE D'ANTOINE SFEIR)

,

À propos

Nayla Hachem a été l'une des responsables du CICR durant la guerre civile qui a ensanglanté le Liban, de 1975 à 1990. Bien plus qu'un témoin, elle fut une actrice majeure dans cette tragédie qui a vu s'affronter Hezbollah, phalanges chrétiennes, druzes, palestiniens, israéliens.
La Croix Rouge est censée être neutre, mais dans un tel maelstrom, comment le rester ? Nayla Hachem outrepassera souvent les règles. Accueillant un jour un phalangiste en armes dans les bâtiments du CICR, faisant passer la ligne de démarcation à trois palestiniens trois jours plus tard.
Une autre fois, risquant carrément sa vie, elle remplacera par du valium le maxiton que des miliciens étaient venus lui demander sous la menace de leurs kalachnikov.
C'est elle qui exfiltrera Bernard Kouchner du Liban, lorsque les phalangistes mettront un « contrat » sur son équipe de MSF. Il ne lui en manifestera jamais aucune reconnaissance.
Il y a des pages terribles dans ce livre. Comme celles où elle n'hésite pas à raconter comment elle a volontairement laissé mourir un sniper qui venait de tuer une petite fille, morte dans ses bras.
D'autres sont cocasses, comme son parcours à dos d'âne vers la Bekaa pour y apporter des médicaments. A dos d'âne parce qu'on lui avait dit que les ânes évitaient les mines, nombreuses dans la région !

Categories : Littérature générale > Biographie / Témoignage littéraire > Témoignages

  • EAN

    9782914773348

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    288 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    2.5 cm

  • Poids

    200 g

  • Distributeur

    Pollen

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Hyam Yared

  • Pays : France
  • Langue : Francais

Hyam Yared, lauréate de la Bourse Del Duca décernée par l'Académie française (2007), est née en 1975 à Beyrouth où elle a étudié la Sociologie à l'Université Saint-Joseph de Beyrouth. Poète et nouvelliste, elle a publié des ouvrages qui lui ont valu de nombreuses distinctions. Secrétaire de l'ancien centre du PEN (Liban), elle participe activement à essayer de mettre en place avec toute une communauté d'écrivains engagés pour la même cause, un nouveau centre PEN libanais. Elle a participé à diverses manifestations littéraires notamment au Portugal, Mexique, Suède, Struga, Malmö. Actuellement à Beyrouth, où elle réside avec ses trois filles, Hyam Yared se consacre à l'écriture.

empty