Michel Simon ; l'art de la disgrâce
 / 

Michel Simon ; l'art de la disgrâce

Résumé

Acteur atypique, car l'un des plus laids de sa génération, Michel Simon n'en est pas moins devenu l'un des plus grands. Or, il acquiert ce statut en ayant rarement le « beau rôle » dans ses films. Il interprète essentiellement des ratés, des cocus, des clochards, des criminels, des fous, souvent mal aimés, raillés, seuls ou grotesques. Paradoxalement, ce sont ces rôles frappés par la disgrâce physique, morale ou sociale qui lui permettent d'exploiter sa propre disgrâce qu'il sait ériger en art, en source inspiratrice en tissant son jeu dans l'empathie avec toujours une pointe de distance ironique. Même s'il peut à l'occasion adopter avec succès un jeu sobre, il trouve grâce dans l'excès où il utilise sa laideur expressive. Elle est la matière première de son jeu, atypique, pétri dans la chair. Mais plus qu'un outil de jeu, son physique ingrat, informe et parfois repoussant est à la fois sa fêlure et sa plus grande richesse. Il en tire sa présence, monstrueuse ou émouvante, mais aussi l'invention et la vérité de ses personnages asociaux ou différents. Telle est sa force. L'acteur a bâti sa carrière sur cette disgrâce subversive, jouant sciemment, mais aussi sans doute malgré lui, en marge des critères traditionnellement valorisés. Cet ouvrage analyse cet art de la disgrâce qui forme l'essence de la persona de Michel Simon, en nourrit son jeu et fait de lui l'un des plus modernes des acteurs de la période classique.

Customer reviews

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN 9782912573520
  • Disponibilité Épuisé
  • Nombre de pages 128 Pages
  • Longueur 20 cm
  • Largeur 18 cm
  • Épaisseur 1 cm
  • Poids 350 g
  • Lectorat Tout public
  • Distributeur Scope

Gwénaëlle Le Gras

Gwénaëlle Le Gras est docteure en études cinématographiques et chargée de cours à l'Université de Caen et à l'Université de Paris Ouest-Nanterre-La Défense. Spécialiste de star studies et du cinéma français classique et contemporain, elle a publié plusieurs articles sur Catherine Deneuve, Michel Simon, Sacha Guitry, Erich von Stroheim et les héroïnes du cinéma policier/criminel français. Son ouvrage, Michel Simon, l'art de la disgrâce, a été publié fin 2009 aux éditions Scope.

empty