Tibet, les formes du vide
 / 

Tibet, les formes du vide

À propos

Dans cet ouvrage, des maîtres tibétains et des astrophysiciens de renom se côtoient pour la première fois. Les premiers rappellent que le mandala de Kalachakra, figure sacrée et secrète du Tibet, est un palais dédié au vide ou " vacuité ", vérité suprême selon le bouddhisme tibétain. Explorer ce labyrinthe en poudres colorées, c'est entreprendre un passionnant voyage à l'intérieur de soi et à la rencontre du monde, c'est découvrir, au bout, au centre, que le vide, loin d'être le néant, mais sans être non plus l'absolu, est la condition même de notre existence et des formes qu'elle prend. On pourra s'étonner - ou s'émerveiller - que, sur la route du vide, le Tibet millénaire vienne à croiser, aujourd'hui, la physique quantique à laquelle se consacrent les chercheurs les plus pointus de l'Occident. Le vide aussi, désormais, occupe nos Prix Nobel et nos astrophysiciens. Non seulement le vide existe, disent-ils, et l'expérience permet d'observer ses effets, mais tout notre univers vient de lui. Ils se permettent de stimulantes métaphores : oui, notre monde est comme une " bulle de champagne ", il a surgi parce que " le vide s'est mis en colère ". Mais déjà la mystique rhénane, avec Maître Eckhart, des philosophes aussi majeurs que Kant, Schopenhauer, et, au vingtième siècle, les Surréalistes et Simone Weil, des peintres comme Yves Klein et Pierre Soulages, avaient ouvert la voie à ce dialogue avec l'infini.

Categories : Sciences humaines & sociales > Philosophie > Philosophie branches et domaines > Epistémologie

  • EAN

    9782911939006

  • Disponibilité

    Manque sans date

  • Longueur

    28 cm

  • Largeur

    24 cm

  • Épaisseur

    1 cm

Infos supplémentaires : Broché  

empty