Tu m'entends
 / 

À propos

" Dans tout livre sommeille une enfance. Le travail du lecteur, c'est de réveiller l'enfant qui dort en l'appelant par son nom propre. La singularité de ce livre est que l'enfant n'y dort pas, en proie à l'insomnie de cette vérité : il va mourir. Bien sûr, pour nous, lecteur, cette vérité n'est pas recevable. Nous savons qu'aucun de nous ne mourra jamais, bien sûr - sauf celui-là, à qui l'annonce de la fin aura été donnée très tôt sans doute. Dans cet éblouissement-là - trop de jour, trop de nuit - il écrit. Tant qu'il écrit, il peut mourir, c'est donc qu'il est vivant ". Christian Bobin. " Je me souviens. La violence d'une phrase incompréhensible. Sans un gémissement. La vie s'est éteinte. Il fait nuit. Je le sais, il faisait presque jour. Il fait nuit. Je me souviens. Et de l'insoutenable écrasement d'un regard privé de tout, et de l'immobilité d'un corps qui ne respire pas. De sa présence. Il fait nuit. Je le sais. Elle m'étouffe. L'intensité immonde d'un silence dévore tout à la fois. Le ciel, n'importe lequel, se renverse sur le sol. Chaque jour la mort me recouvre. Les rires du matin n'ont jamais existé.".

Categories : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782908487510

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Longueur

    20 cm

  • Largeur

    15 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    150 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty