Contretemps paradist

Donnez votre avis

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

 / 

Contretemps paradist

C'est un livre de secrets qui apparaissent comme des pierres à moitié enfoncées dans le sol et sur lesquelles figure une inscription. Logés dans une grande ampleur de construction pour ce livre aux trois motifs, le corps, l'origine et la langue, qui sont choses visibles et lisibles, les secrets vivent. Le corps glorieux du désir, le corps des noms dans la généalogie de François Rannou ou le « ce qui n'a de nom dans aucune langue » survenant depuis la mort de la mère. Il y a les noms, leur capacité à dire les origines, aussi bien celle du Barzaz Breiz, réécrite de très près dans sa fameuse « Série » initiale du dialogue du druide et de l'enfant sur les nombres et le monde (Ar Rannou, les séries), « une pollinisation de la poésie » signale Paol Keineg, que celle des ancêtres personnels. Et la langue, chantée dans un son sourd et recomposé dans l'espace par une disposition en horizontale et verticale (ce qui est le principe de l'écriture celte, ogham) devient danse de la recomposition du corps. La leçon d'Artaud, qui voulait faire danser les paupières avec les rotules, trouve ici un prolongement au sein d'une page que la phrase déborde. Images du corps, des origines et de la langue sont comme le bâton dans l'eau : la cassure figure le retrait des ressemblances et l'articulation des littéralités. Alors la lecture reforme par la voix qui seule peut la former la pulpe des mots désarticulés dans le temps désaxé et ressaisi de contretemps paradist.

  • EAN 9782908422269
  • Disponibilité Épuisé
  • Longueur 21 cm
  • Largeur 14 cm

Rayon(s) : Littérature générale > Poésie

empty