Dernier voyage à Buenos Aires Dernier voyage à Buenos Aires
Dernier voyage à Buenos Aires
Dernier voyage à Buenos Aires
 / 

Dernier voyage à Buenos Aires

À propos

Jefferson Woodbridge avait débarqué à Paris à vingt ans avec l´intention de devenir un romancier américain célèbre. Quelques décennies plus tard, on le retrouve, désabusé, obscur tâcheron du monde de l´édition qui apprécie ses qualités de nègre et de traducteur. Lorsque le docteur Moreno lui annonce qu´il sera aveugle dans les six mois, cela lui apparaît comme une délivrance : « Ainsi donc je n´aurai plus jamais le temps de m´ennuyer », se dit-il, en prenant la décision d´aller mettre fin à ses jours à Buenos Aires. La proximité de la mort fait également ressurgir le souvenir  de Magdalena, la première femme, peut-être la seule, qui ait compté dans sa vie. Une jeune femme solaire, fantasque et insaisissable dont l´apparition un samedi soir au métro Mairie de Montreuil l´avait ébloui. Comme dans un rêve, il se souvient d´avoir vécu avec Magda la vie de bohême à Paris. Un jour elle avait disparu.



Categories : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782882503046

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    208 Pages

  • Longueur

    20.2 cm

  • Largeur

    12.7 cm

  • Épaisseur

    1.2 cm

  • Poids

    245 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Louis-Bernard Robitaille

Né à Montréal, Louis-Bernard Robitaille vit à Paris depuis une quarantaine d'années, où il a été correspondant pour La Presse et L'Actualité. Après le succès de Ces impossibles Français (Denoël, 2010), il a publié Les Parisiens sont pires que vous ne le croyez (Denoël, 2014). Il est l'auteur de six romans, dont Dernier voyage à Buenos Aires et La Péninsule (Notabilia/Noir sur Blanc, 2013 et 2015) et d'un essai sur l'Europe de l'Est paru chez Noir sur Blanc, Bouffées d'ostalgie.

empty