Lettres, de 1897 à 1949
 / 

Lettres, de 1897 à 1949

Traduction MARION GRAF  - Langue d'origine : ALLEMAND

À propos

La correspondance de Robert Walser couvre toute sa vie : de l'adolescence aux années de son internement à Herisau. Elle donne donc un aperçu de ses déménagements, de ses lectures et de ses déplacements, des années de guerre et de mobilisation en 1914-1918 et de sa vie quotidienne, et surtout de son travail, de ses hautes exigences éditoriales, de son héroïque combat d'écrivain de tous les instants.
Le volume propose un choix de quelque 250 lettres de Walser à ses principaux interlocuteurs (une trentaine au total) : sa soeur Fanny, divers rédacteurs de « feuilletons », éditeurs, directeurs de revues (Max Brod, Max Rychner, Christian Morgenstern) et de rares collègues (Hermann Hesse, Carl Seelig). Deux tiers des lettres sont adressées à deux femmes : Frieda Mermet surtout, figure maternelle, amie, confidente, et la jeune Therese Breitbach. Seules de très rares réponses ont été conservées Les confidences y sont rares, et la plupart du temps, déguisées, à la façon des petites proses. En effet, les lettres mettent en oeuvre tous les registres de langue, familière et raffinée, joueuse, polémique et provocatrice, formulations commerciales, politesses et courtoisies, dialecte alémanique, et même. trois lettres en français.
Un index, des fac-similés et des notes complètent le volume, présenté par Peter Utz et Marion Graf, qui en est la traductrice.

Categories : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782881828829

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    464 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    14 cm

Infos supplémentaires : Broché  

Robert Walser

Robert Walser est né en 1878 à Bienne, dans le canton de Berne. Il avait sept frères et soeurs. Il publie son premier roman, Les enfants Tanner, en 1907. Son deuxième roman, paraît en 1908, et en 1909, L'Institut Benjamenta (Jakob von Gunten). Il écrit ensuite des poèmes et des nouvelles dont La promenade, qui date de 1917. Son dernier livre, La rose, paraît en 1925. En 1929, entre dans une clinique qu'il ne devait plus quitter. Il meurt en 1956, le jour de Noël.

empty