Le verbe fait image ; iconoclasmes, écriture figurée et théologie de l'incarnation chez les poètes métaphysiques ; le cas de George Herbert

About

Cet ouvrage propose une nouvelle lecture de l'oeuvre de George Herbert (1593-1633), poète " métaphysique " et pasteur anglican.
L'auteur du Temple est d'abord replacé dans le contexte de l'iconoclasme anglais des XVIe et XVIIe siècles, puis dans celui de la crise plus fondamentale de l'image qui obsède l'âge baroque en Europe. Car la rhétorique et l'imaginaire iconoclastes sont au fondement de son projet littéraire et religieux, qui consiste à convertir et à purifier la poésie. Mais face à l'univers obscurci du monde baroque, Herbert contribue aussi à façonner une nouvelle langue poétique et une pensée analogique paradoxalement fondées sur la résistance de l'image.
Il s'agit, contre l'ordre de la raison et de la nature déchue, de restaurer cette ressemblance de l'homme à Dieu qui semble avoir été perdue avec la Réforme et la transformation concomitante de l'imago mundi. La poésie aura pour tâche de la reconstruire intérieurement par une poétique efficace de la discordia concors, dont le modèle absolu est la théologie de l'Incarnation, elle-même théologie de l'image.
La présente étude s'adresse à tous ceux, spécialistes ou non, qui voudraient mieux saisir la place de l'Angleterre dans le développement d'une sensibilité baroque et explorer les fondements théologiques du rapport entre poésie et image.


Categories : Littérature > Littérature argumentative > Essai littéraire


  • Authors

    Anne-marie Miller-blaise

  • Publisher

    Presses De La Sorbonne Nouvelle

  • Distributeur

    Dilisco

  • Publication date

    05/07/2010

  • EAN

    9782878544954

  • Availablity

    Available

  • Nombre de pages

    448 Pages

  • Height

    16.2 cm

  • Width

    24 cm

  • Thickness

    2.5 cm

  • Poids

    708 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty