La violence, une histoire sociale ; France, XVIe-XVIIIe siècles

Donnez votre avis

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

 / 

La violence, une histoire sociale ; France, XVIe-XVIIIe siècles

La Violence, une histoire sociale étudie la question criminelle et plus particulièrement la violence homicide entre le XVIe et le XVIIIe siècle. Empruntant les outils conceptuels de la sociologie, l'auteur explique la diminution progressive de cette violence, tout particulièrement du duel, par le déclin à l'attachement aux groupes, spécialement aux groupes de parenté du type des communautés confessionnelles, attachement qui justifiait auparavant une solidarité indéfectible de l'individu et un intransigeant devoir de défense d'un honneur perçu comme collectif. L'ouvrage montre ainsi l'affaiblissement des liens de parenté et le resserrement concomitant du lien conjugal, ainsi que la relativisation et l'individuation de l'honneur, portées par une aspiration nouvelle à l'épanouissement individuel et au bonheur.

  • EAN 9782876735453
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 384 Pages
  • Longueur 21 cm
  • Largeur 16 cm

Michel Nassiet

Spécialiste d'histoire sociale, et tout particulièrement de criminalité et de violence sociale, Michel Nassiet enseigne à l'Université d'Angers, après avoir été maître de conférences aux Universités de Rennes et de Nantes. Il a publié plusieurs ouvrages, notamment sur la noblesse des XVe et XVIe siècles.

Broché
empty