Philosophie et musique contemporaine ou le nouvel esprit musical
 / 

Philosophie et musique contemporaine ou le nouvel esprit musical

Over...

La musique, en tout cas la classique - nous ne le cachons pas -, est morte. Tout comme l'art - en tout cas l'art classique - est mort. Mais il y a plusieurs manières de mourir pour l'art - et donc pour la musique. L'une est de se voir progressivement substituer soit propre négatif autodérisoire, dont la fonction (ludico-critique) est alors d'exhiber ce que nous ne voulons ni voir ni entendre. L'autre est de mourir à la mode hégélienne, celle qui consiste à se conserver tout en se dépassant, c'est-à-dire à se " sublimer ". Toutefois, une exception se fait jour. A côté des dérélictions faciles et de la sublimation diffuse et partout répandue qui fait de l'art d'aujourd'hui un " art à l'état gazeux ", il est encore permis de trouver dans la musique, si l'on peut ainsi s'exprimer, un noyau solide : les oeuvres majeures du XXe siècle - celles qui relèvent du " nouvel esprit musical " - pointent en direction d'une théorie axiomatique des espaces sonores, dont les chercheurs explorent des modèles possibles. L'existence de cette musique " nouménale " nous a semblé pouvoir inspirer une nouvelle philosophie. Car, si l'art (classique) est mort, la philosophie (traditionnelle) ne peut pas vivre encore bien longtemps, sinon de cette vie de mort-vivant qui est celle de l'art (classique). Nous lui avons cherché un avenir plus heureux, qui la fît échapper à la pétrification muséale comme à la dégénérescence communicationnelle. Mais dans une époque où, pour parler le langage du XIXe. siècle, la participation de l'activité de l'individu à l' " oeuvre totale de l'esprit " s'est désormais réduite à rien ou presque, nous ne pouvons guère nous bercer d'illusions. La philosophie, aujourd'hui délocalisée (à l'image des entreprises multinationales et des produits esthétisés qu'elles fabriquent), est probablement déjà, elle aussi, à l'état gazeux. Nous avons tenté, très modestement, de refroidir si peu que ce soit cette transparente vapeur, d'amorcer, si possible, une légère recondensation.

Avis des internautes

Avis général

(Dit werk heeft nog geen beoordelingen)

Geef uw mening

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Genres : Arts et spectacles > Musique

  • ISBN

    9782876734494

  • Beschikbaarheid

    Beschikbaar

  • Aantal pagina's

    300 Pagina's

  • lengte

    21 cm

  • breedte

    16 cm

Bijkomende informatie : Ingenaaid  

Daniel Parrochia

Daniel Parokia vit à Lyon. Professeur émérite depuis 2012, il a étudié la philosophie, la linguistique et les mathématiques. Avant de rejoindre le grand soleil est son premier roman.

empty