Mandelbaum ou le rêve d'Auschwitz
 / 

Mandelbaum ou le rêve d'Auschwitz

Résumé

Stéphane Mandelbaum, peintre né en 1961 à Bruxelles, est assassiné à la fin de 1986 par ses complices, après le vol d'un Modigliani. Son corps sera retrouvé, défiguré par l'acide, à demi caché dans un terrain vague de la banlieue de Namur. Le jeune peintre, dessinateur prodige, personnage charismatique et déroutant, laisse une oeuvre où s'enchevêtrent les thèmes violents : portraits de nazis ou d'artistes à la vie brève, scènes pornographiques, inscriptions provocantes. Pasolini, Bacon, Rimbaud ou Pierre Goldman, autant de vies violentes qui semblent annoncer la mort tragique du peintre. Gilles Sebhan a voulu revenir sur les conditions de ce drame et au-delà sur ce qui fait de Stéphane Mandelbaum un artiste à la fois méconnu et exceptionnel, qu'on a pu comparer à Jean-Michel Basquiat mais aussi à certains représentants de l'art brut. Pour ce portrait d'artiste, à la fois récit biographique et analyse picturale, il a rencontré les principaux témoins de sa vie, sa famille, ses amis, ses maîtresses et n'a pas cherché à privilégier une version des faits mais à montrer l'impossible vérité de Stéphane Mandelbaum.

Customer reviews

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN 9782874492150
  • Disponibilité Épuisé
  • Nombre de pages 162 Pages
  • Longueur 21 cm
  • Largeur 15 cm

Gilles Sebhan

Gilles Sebhan est né en 1967. Il a consacré deux essais à l'écrivain Tony Duvert, vivement salués par la critique (Denoël, 2010 ; Le Dilettante, 2015).ÿIl s'est également intéressé à la figure de Jean Genet (Denoël, 2010) et à celle du peintre Stéphane Mandelbaum (Les I. N., 2014). On retrouve dans ses romans, en grande partie autobiographiques, une réflexion sur la transgression, la criminalité, les générations et un questionnement constant des rapports entre la cité et l'individu.

empty