Faut-il s'accommoder de la violence ?
 / 

Faut-il s'accommoder de la violence ?

Résumé

Après les flambées de violence des années 1960 et 1970, marquées par des guerres cruelles, des révoltes meurtrières, des répressions sauvages, beaucoup ont cru que des relations plus apaisées allaient s'établir un peu partout dans le monde. Ceux qui avaient accédé à la conscience politique au temps des événements d'Algérie, de la guerre du Viêt-nam, des conflits du Proche-Orient découvraient que les chemins de la réconciliation et du dialogue pouvaient enfin s'ouvrir. Ceux qui avaient milité contre l'apartheid en Afrique du Sud, contre la dictature au Chili ou contre le totalitarisme des régimes communistes voyaient fleurir la liberté. Or voici que la violence, loin de s'éteindre, semble renaître là même où on la pensait en voie de disparition. La chute du communisme n'a pas empêché les massacres en Tchétchénie ou dans les pays de l'ex-Yougoslavie. La décolonisation n'a pas servi à conjurer le retour de l'horreur au Rwanda ou en Algérie. Deux guerres ont été conduites par les puissances occidentales en Irak puis au Kosovo. Au coeur même des démocraties, la barbarie perdure sous des formes nouvelles. N'y a-t-il décidément rien à faire ? Est-il encore possible de croire que l'histoire de l'humanité s'accompagne de la " civilisation des moeurs " ? Ou faut-il s'accommoder de la violence ? A ces questions, vingt-quatre intellectuels tentent d'apporter des réponses.

Customer reviews

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN 9782870278543
  • Disponibilité Épuisé
  • Longueur 12 cm
  • Largeur 22 cm

Série : Non précisée

Rayon(s) : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Sociologie généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur la sociologie

empty