Sauf votre respect
 / 

Sauf votre respect

Traduction PAUL DUPUIS  - Langue d'origine : ESPAGNOL

Résumé

" Elle était seule, dans l'encoignure d'une porte, presque en face de lui. Le tourbillon les séparait. Elle avait l'air perdue, elle regardait comme si elle se souvenait, en clignant les yeux pour s'habituer. Son regard balaya la salle, passa sur lui, sans s'arrêter, comme un filet de pêche qui entraîne tout. Arturo était timide, ce qui le poussa à prendre une décision, par défi envers lui-même. " Avec Max Aub, nous parcourons toute l'Espagne, depuis les terres humides de la côte Cantabrique jusqu'aux rives brûlantes du Guadalquivir, en passant par le plateau désolé de la Castille et la torpeur méditerranéenne de Valence. Il n'y a pas de héros dans ses récits, les personnages sont des gens ordinaires soumis au hasard des choses et à leur destin inexorable. Prisonnier de l'univers labyrinthique creusé d'une multitude de chemins qui ne mènent nulle part, l'individu se débat en vain pour trouver sa sortie. La puissance d'évocation poétique et la qualité de langage de l'auteur donnent un vif plaisir aux lecteurs de ces contes plus déconcertants les uns que les autres. Il y a du Villiers de l'Isle-Adam pour la veine fantastique, du Maupassant pour le pessimisme tranquille et du Zuñiga pour les évocations de la guerre civile.

Customer reviews

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN 9782870278024
  • Disponibilité Épuisé
  • Longueur 12 cm
  • Largeur 22 cm

Série : Non précisée

Max Aub

Né en 1903 d'un père allemand et d'une mère française, exilé avec sa famille en Espagne en 1914, Max Aub s'est engagé du côté des républicains contre le franquisme. Cet anarchiste a eu des amis de choix : Lorca, Malraux (avec qui il cosigna le scénario de L'Espoir), Picasso, Dali, Buñuel. Il est nommé en 1937 attaché culturel à l'ambassade d'Espagne à Paris. Arrêté en 1939, accusé de communisme, il connaît sous Vichy les camps de concentration du Sud de la France, dont il parvient à s'évader en 1942. Max Aub gagne alors le Mexique, où il mènera jusqu'à sa mort en 1972 une vie d'agitateur culturel particulièrement active (littérature, théâtre, cinéma). Il laisse une oeuvre importante d'une quarantaine d'ouvrages encore à découvrir en France.

empty