Le testament du fils prodigue

Donnez votre avis

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

 / 

Le testament du fils prodigue

Traduction NICOLE CASANOVA  - Langue d'origine : ALLEMAND

Alors qu'il ne vit que depuis quelques mois dans le berceau de ses ancêtres, la Galicie, Alfred reçoit une lettre-testament, écrite par son père sur son lit de mort, vingt ans plus tôt. Le temps de la lecture de cette lettre permet de ressusciter le père d'Alfred dans un flash-back, et de comprendre les raisons de sa conversion à la religion chrétienne. Dans ce troisième et dernier volet, Soma Morgenstern clôt admirablement cette traversée d'un monde en voie d'anéantissement et clame haut et fort son aversion pour l'intégrisme et le fanatisme religieux. «Il fait voir toutes les facettes de l'existence juive dans la Russie de l'époque et la relation que les juifs entretenaient avec Petersbourg et Vienne.» La Quinzaine littéraire «On trouvera dans ce réquisitoire contre le fanatisme religieux des pages superbes sur la foi, la piété et l'hospitalité¿ » Lire «Cette envoûtante évocation du monde juif avant l'apocalypse, écrite dans une langue à la fois lyrique, haletante et romantique, place ce livre aux côtés des chefs-d'oeuvre de Joseph Roth et d'Isaac Bashevis Singer.» L'Arche

  • EAN 9782867467455
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 400 Pages
  • Longueur 18 cm
  • Largeur 12 cm
  • Épaisseur 3 cm
  • Poids 317 g
  • Distributeur Sodis

Soma Morgenstern

Soma Morgenstern est né en 1890 en Galicie orientale. Écrivain juif de langue allemande, auteur d'une trilogie romanesque et de textes plus autobiographiques, il est l'ami de Joseph Roth, Stefan Zweig, Alban Berg. Fuyant le nazisme, il se réfugie à Paris comme nombre d'intellectuels viennois de l'époque, puis, après la guerre, émigre à New York, où il meurt en 1976.

Broché
empty