Daech ; le cinéma et la mort
 / 

Daech ; le cinéma et la mort

À propos

Daech filme ceux qu'il torture jusqu'à la mort en recourant à un usage maniaque d'effets visuels les plus spectaculaires, dignes des films d'action hollywoodiens. Daech possède des studios, et maîtrise parfaitement toutes les techniques de diffusion numérique. Contrairement aux nazis qui, par précaution, avaient choisi de ne pas filmer les chambres à gaz. Par là, l'ennemi se tient au plus près de nous. Il achète et vend, exploite, spécule et asservit, entre autres par sa propagande filmée. J'ai voulu comprendre ce qu'il arrive au cinéma que j'ai connu enfant, et auquel je n'ai cessé de croire, jusqu'à devenir cinéaste. J'ai voulu comprendre cette extravagance propre à notre temps.

Customer reviews

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Categories : Arts et spectacles > Arts de l'image > Cinéma > Faits de société / Actualité

  • EAN

    9782864328889

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    128 Pages

  • Longueur

    22 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    186 g

  • Distributeur

    Sodis

Infos supplémentaires : Broché  

Jean-Louis Comolli

Jean-Louis Comolli entre aux Cahiers du cinéma en 1962, en devient rédacteur en chef de 1965 à 1973. Premier film documentaire en juin 1968, avec Labarthe : Les Deux Marseillaises. Premier film de fiction en 1974 : La Cecilia. S'ensuivent plus de quarante « documentaires » et quelques fictions.

empty