About

Les études sur la question pénale chez Victor Hugo datent des années 1960, avec les travaux de Paul Savey-Casard. Depuis une vingtaine d'années, les prises de position de l'écrivain contre la peine de mort ou sur les prisons ont suscité un certain nombre d'études (y compris chez les juristes comme Nicolas Dissaux) ou de manifestations culturelles. Sans renier l'importance des questions pénales chez l'écrivain, l'ouvrage les met en perspective dans une vision élargie. D'une part, les combats de l'écrivain sont replacés dans l'histoire de la justice et du xixe siècle, autour de ce point de bascule radical opéré par la Révolution française. D'autre part, le corpus ne se limite pas aux récits les plus connus de Hugo, ni à ses discours, mais envisage toute l'oeuvre : théâtre, poésie et certains dessins. L'objet du livre est de corriger un certain nombre d'idées reçues et de montrer que l'auteur possédait une connaissance relativement technique du droit ; si la question de la peine de mort demeure centrale dans sa pensée, il s'est également intéressé aux questions civiles, à une pensée générale du « droit » et de la « loi », tout en proposant une forme inédite d'autobiographie qui anticipe sur les « témoignages » du XXIe siècle.


Categories : Sciences humaines & sociales > Lettres et langues > Lettres > Histoire de la littérature


  • Authors

    Myriam Roman

  • Publisher

    Pu De Saint Etienne

  • Distributeur

    Dilisco

  • Publication date

    21/03/2023

  • Collection

    Le Xixe Siecle En Representation(s)

  • EAN

    9782862727752

  • Availablity

    Available

  • Nombre de pages

    528 Pages

  • Height

    24 cm

  • Width

    16 cm

  • Thickness

    3 cm

  • Poids

    805 g

  • Support principal

    Grand format

empty