Revisiter la querelle des femmes i
Revisiter la querelle des femmes i
 / 

Revisiter la querelle des femmes i

À propos

Place et le rôle des femmes dans la société. Qu'elle soit feutrée ou violente, qu'elle prenne un tour sérieux ou cocasse, qu'elle en appelle aux raisonnements ou aux émotions, qu'elle s'exprime en traités, pamphlets, pièces de théâtre, romans, tableaux..., elle a porté sur à peu près tous les terrains, du pouvoir suprême aux relations amoureuses, en passant par le travail, la famille, le mariage, l'éducation, le corps, l'art, la langue, la religion...
Loin d'être un "jeu littéraire", comme on l'a parfois dit, elle s'est développée en écho aux efforts concrets des acteurs et actrices de la société pour empêcher, ou au contraire pour permettre l'accès des femmes et des hommes aux mêmes activités, aux mêmes droits, aux mêmes pouvoirs, aux mêmes richesses, à la même reconnaissance. Et elle a durablement formaté nos sociétés et nos esprits quant aux manières de penser et d'organiser les relations entre les sexes.
Ce vaste pan de notre histoire est pourtant fort mal connu. C'est à son réexamen qu'invite le présent volume, premier d'une série qui remontera le temps vers les origines de cette controverse. Il s'attache à la période des Lumières et de la Révolution française, où l'on aurait attendu la remise en question du vieil argumentaire de l'infériorité féminine, mais qui ne donna lieu qu'à sa reformulation.

Categories : Littérature générale > Littérature argumentative > Essai littéraire

  • EAN

    9782862726038

  • Disponibilité

    Manque sans date

  • Nombre de pages

    216 Pages

  • Longueur

    24.2 cm

  • Largeur

    16.2 cm

  • Épaisseur

    1.1 cm

  • Poids

    359 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Eliane Viennot

  • Pays : France
  • Langue : Francais

ÉLIANE VIENNOT, professeure de littérature de la Renaissance à l'Université de Saint-Étienne, s'intéresse aux relations de pouvoir entre les sexes, à leur traitement historiographique et littéraire sur la longue durée (La France, les femmes et le pouvoir, 2006, 2008, 2016) et à leurs conséquences sur la langue française (Non, le masculin ne l'emporte pas sur le féminin ! 2014 ; L'Académie contre la langue française, 2016).

empty