L'atelier louis barillet, maitre verrier
 / 

L'atelier louis barillet, maitre verrier

Résumé

Après des études de peinture à l'Ecole des beaux-arts de Paris, Louis Barillet (1880-1948) crée en 1919 son atelier de maître verrier en associant à ses activités Jacques Le Chevallier (1896-1987), puis Théodore-Gérard Hanssen (1885-1957). Ils forgeront ensemble au cours des années 1920-1930 le renouveau du vitrail civil et religieux en France. Première monographie sur Louis Barillet, cet ouvrage retrace la vie de l'atelier, explore les particularités des oeuvres et met en évidence la qualité et l'importance des réalisations. Un éclairage est porté sur les travaux et activités personnels de Jacques Le Chevallier, Théodore Hanssen et Jean Barillet (1912-1997), fils aîné de Louis et continuateur de l'atelier. L'atelier Barillet se situe à l'avant-garde des arts décoratifs en développant un langage plastique inédit, le "vitrail blanc" réalisé à partir de verres imprimés fournis par l'industrie. En communion d'idées avec le mouvement architectural moderne, il collabore par des vitraux et des mosaïques, dès 1922, aux premières manifestations expérimentales de l'avant-garde parisienne aux côtés de Robert Mallet-Stevens, Gabriel Guévrékian, René Herbst... Et crée pour Jacques Doucet, Paul Poiret, l'Aga Khan, Léonce Rosenberg. Il est, en 1929, avec son collaborateur Jacques Le Chevallier, l'un des membres fondateurs de l'Union des Artistes Modernes. Les oeuvres religieuses de l'atelier s'inscrivent dans la continuité de l'histoire du vitrail sans copier le passé. Elles doivent, pour retrouver leur monumentalité, s'adapter à l'architecture, cesser d'imiter la peinture et explorer des langages neufs faits de géométrisation et de stylisation. Louis Barillet applique ces principes dès ses premières réalisations dans les églises de l'Orne, sa région d'origine. Il contribue ensuite à la reconstruction des églises dévastées par la guerre et, à partir des années 1930, à l'oeuvre des Chantiers du cardinal dans Paris et sa banlieue. Il présente des démonstrations décoratives aux expositions internationales de 1925 et 1937, à l'exposition coloniale de 1931, aux différents salons artistiques et expositions d'art sacré. Il sera, en 1937, l'instigateur d'une proposition restée célèbre pour les verrières de Notre-Dame.

Customer reviews

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

  • EAN 9782862274539
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 245 Pages
  • Longueur 29 cm
  • Largeur 23 cm
  • Épaisseur 2 cm
  • Poids 1 330 g
  • Distributeur Sodis
empty