Le trône de fer t.5 ; l'invincible forteresse

À propos

Bien que faits et signes ne cessent de confirmer la devise de Winterfell, «l'hiver vient», le royaume des Sept Couronnes affecte toujours d'ignorer la fin de l'été pour se consacrer plus commodément à ses querelles, vindictes, ambitions. Pendant que Rob Stark poursuit ses campagnes sanglantes dans l'ouest, que Port-Réal vit dans la hantise du siège imminent, que la guerre se répand jusqu'à Winterfell grâce aux menées des Greyjoy, eux-mêmes divisés, s'amoncellent au-delà du Mur des forces obscures et malfaisantes.
Mais, contrairement aux apparences, Bran, le jeune fils du défunt maître de Winterfell, n'est pas mort, pas plus que n'est anéantie l'indomptable forteresse, prête à renaître de ses cendres...



Categories : Fantasy & Science-fiction > Fantasy > Fantasy épique

  • EAN

    9782857046509

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    24.1 cm

  • Largeur

    15.1 cm

  • Épaisseur

    2.7 cm

Infos supplémentaires : Broché  

George R. R. Martin

Né en 1948 dans le New Jersey, George R.R. Martin vendit sa première nouvelle à la revue Galaxy en 1970 et ne cessa jamais d'écrire depuis, que ce soit sous la plume d'un journaliste, d'un scénariste pour la télévision ou d'un romancier à plein temps. Tous les genres de l'imaginaire ont connu ses faveurs : science-fiction d'abord (L'agonie de la lumière, Chanson pour Lya, .), puis fantastique (Riverdream, Armageddon Rag), mais c'est aujourd'hui à la fantasy qu'il consacre tout son temps. Son immense saga Le trône de fer - une fresque épique à mi-chemin entre Les rois maudits et Excalibur - connaît un tel succès mondial que la chaîne américaine HBO l'a adaptée en série télévisée sous le titre Game of thrones. Il est également l'auteur de Dragon de glace chez Flammarion jeunesse et directeur de la série Wild Cards publiée chez J'ai lu.
George R.R. Martin a été récompensé par de nombreux prix littéraires et a été sélectionné par le magazine Times dans la liste des 100 personnes les plus influentes du monde en 2011.

empty