paravents japonais : sous la brèche des nuages
Nuevo
 / 

paravents japonais : sous la brèche des nuages

À propos

Bien moins connu du public occidental que les estampes, les paravents (byôbu) sont depuis plus d'un millénaire des objets indissociables de la culture et de l'art de vivre japonais. Assemblage de panneaux de bois revêtu de papier, le paravent offre par un jeu de plis et de discontinuités un support de création unique aux artistes : les représentations s'y cachent et s'y révèlent au regard du spectateur. De l'époque Nara (VIIIe sicècle) à la période contemporaine, cette singularité a ouvert la voie à une réflexion picturale sur l'agencement des formes, des couleurs et des matières. Destinés à l'origine aux pratiques cérémonielles dans les palais impériaux et dans les temples bouddhistes, le paravent a très tôt acquis un usage domestique, à la fois cloison mobile et ouvrage décoratif très prisé de l'aristocratie japonaise.
Les plus grands peintres, dont Sôtatsu, Kôrin, Roretsy et Hokusai, mais aussi de nombreux anonymes non moins talentueux en ont livré de splendides réalisations. Si les merveilles de la nature au fil des saisons sont un motif de prédilection, l'évocation d'épisodes littéraires - notamment Le Dit du Genji - ou historiques - la guerre entre les clans Taira et Minamoto - permettent des mises en scène aussi sophistiquées que raffinées. Des genres originaux propres au paravent japonais, se distinguent particulièrement, tels les paravents "À qui sont ces manches ?", les paravents "ornés d'éventails jetés à la rivière", les "paravents au papiers collés"...

Sommaire

Avant-propos et préface.
I. Le paravent : jeux de surfaces et multifonctionnalité.
II. Des origines à la fin du XVIe siècle. Le paravent comme apanage des élites.
III. L'époque d'Edo. Splendeur aristocratique et appropriation bourgeoise.
Épilogue. Paravent et modernité.
Notes, chronologie et bibliographie générale.

Sección : Arts et spectacles > Arts appliqués / Arts décoratifs > Arts appliqués / Arts décoratifs autre

  • EAN

    9782850888304

  • Disponibilité

    de próxima publicación

  • Páginas

    280 Pages

  • Longueur

    25 cm

  • Largeur

    35 cm

  • Distributeur

    Hachette

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Illustré  

Anne-Marie Christin

Anne-Marie Christin est professeur émérite à l'université Paris VII – Denis Diderot
– où elle a créé le Centre d'étude de l'écriture, laboratoire associé au CNRS. Elle a
dirigé plusieurs ouvrages collectifs dont l'Histoire de l'écriture, et L'image écrite ou
la déraison graphique chez Flammarion.

empty