écologie et démocratie

À propos

La démocratie et l'écologie seraient-elles incompatibles ? On entend souvent qu'il y aurait dans l'écologie quelque chose d'élitiste, de contraire aux désirs majoritaires. Ou alors qu'il faudrait, pour prendre le tournant écologique à temps, avoir recours à des méthodes autoritaires, user de la manière forte. Cet essai entreprend au contraire de démontrer que non seulement il n'y a pas de contradiction entre l'écologie et la démocratie, mais que l'une ne va pas sans l'autre.

Avant de critiquer ou d'acclamer son gouvernement, le citoyen au sens fort participe activement à la création de ses propres conditions d'existence. Il transforme le monde en le préservant. Il jardine, construit, aménage, s'associe à d'autres, inventant avec la nature comme avec autrui des formes de vie communes. Aux côtés du système représentatif, il y a ou il devrait y avoir un système participatif qui permette à chacun d'entre nous d'« ugmenter le monde.

Voilà donc l'urgence qui anime ce propos : pour que notre monde ne devienne pas un monde de désolation, nous devons introduire dans l'idée de citoyenneté la production, l'entretien, la préservation et la transmission d'espaces concrets partageables - en somme, la juste occupation de la terre.



Rayons : Sciences humaines & sociales > Philosophie > Philosophie généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur la philosophie

  • EAN

    9782850611360

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    232 Pages

  • Longueur

    20.6 cm

  • Largeur

    13.1 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    272 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Joëlle Zask

Enseignante au département de philosophie de l'université Aix-Marseille, Joëlle Zask étudie le pragmatisme et les enjeux politiques des théories de l'art et de la culture. Elle est l'auteur de traductions de John Dewey et de divers ouvrages, dont les plus récents sont Participer. Essais sur les formes démocratiques de la participation (Le Bord de l'eau, 2011) et Outdoor Art. La sculpture et ses lieux (La Découverte, « Les empêcheurs de penser en rond », 2013).

empty