Juifs en pays arabes ; le grand déracinement ; 1850-1975 Juifs en pays arabes ; le grand déracinement ; 1850-1975
Juifs en pays arabes ; le grand déracinement ; 1850-1975 Juifs en pays arabes ; le grand déracinement ; 1850-1975
 / 

Juifs en pays arabes ; le grand déracinement ; 1850-1975

À propos

Comment, et in fine pourquoi, de très anciennes communautés juives ont-elles été déracinées en moins de 25 ans après la Seconde Guerre mondiale ? Georges Bensoussan explore les racines de l'exode, plus profondes que dans le seul conflit israéloarabe même si, en effet, il a retenti ici avec violence. Il s'agit d'analyser comment la modernité culturelle (l'alphabétisation des filles, le recul de l'âge du mariage, l'occidentalisation du nom, du costume et des moeurs) et " laïcisante " (avec la perte progressive du pouvoir des rabbins) a obligé à redéfinir les identités, d'expliciter les soubassements psychiques des conflits politiques, et de comprendre comment, depuis les années 1920, la naissance de l'anticolonialisme des Arabes a structuré le destin des minorités juives prises malgré elles dans le conflit colonisé-colonisateur. Alors qu'elles étaient, elles, triplement colonisées : par le maître musulman, l'arrivant européen et le judaïsme ashkénaze. La Seconde Guerre mondiale a mis en lumière les failles qui se dessinaient depuis trente ou quarante ans déjà... Elle a mis à nu la fragilité de la condition juive face au colonisateur. Partant, elle a souligné la " peur juive " sur la rive sud de la Méditerranée, une peur qui aboutira aux départs massifs des années 1940-50.

Categories : Sciences humaines & sociales > Histoire du monde

  • EAN

    9782847348873

  • Disponibilité

    Manque sans date

  • Nombre de pages

    976 Pages

  • Longueur

    23 cm

  • Largeur

    16 cm

  • Épaisseur

    5 cm

  • Poids

    932 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Georges Bensoussan

Georges Bensoussan, historien, est responsable éditorial au Mémorial de la Shoah, à Paris. Sous le pseudonyme d'Emmanuel Brenner, il a dirigé l'ouvrage Les territoires perdus de la république (Mille et une nuits, 2004). II est également l'auteur d'une Histoire de la Shoah (PUF, 1996), de Une histoire intellectuelle et politique du sionisme (1860- 1940) (Fayard, 2002) et Europe. Une passion génocidaire : Essai d'histoire culturelle (Mille et une nuits, 2006).

empty