Les femmes régnaient alors, la Révolution les a détrônées ; souvenirs (1755-1842)
 / 

Les femmes régnaient alors, la Révolution les a détrônées ; souvenirs (1755-1842)

À propos

Peu de femmes artistes ont connu une renommée aussi éclatante que celle d'Elisabeth Vigée- Lebrun. Douée de charme, de beauté et d'esprit, considérée comme une portraitiste de talent alors qu'elle n'a que vingt ans, elle répond aux attentes de la société aristocratique qui se reconnaît dans l'image qu'elle lui prête. Marie-Antoinette la choisit pour peintre officiel. Elisabeth poursuit ainsi sa fulgurante carrière en France jusqu'à la Révolution. Très liée à la noblesse de cour, elle juge plus prudent d'émigrer dès 1789. Elle parcourt alors l'Europe jusqu'en Russie. Partout où elle passe, elle est reçue et fêtée dans la meilleure société. Les commandes affluent. À son retour en France en 1800, elle découvre un monde nouveau dans lequel elle demeurera une nostalgique de l'Ancien Régime dont elle était l'une des égéries. Cependant jusqu'à sa mort, en 1842, elle poursuit son oeuvre et tente de maintenir les habitudes de la vie mondaine d'autrefois.



Categories : Sciences humaines & sociales > Histoire > Histoire généralités > Biographies / Monographies

  • EAN

    9782847345209

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Longueur

    21.5 cm

  • Largeur

    14.5 cm

  • Épaisseur

    3.1 cm

  • Poids

    676 g

  • Lectorat

    Tout public

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Louise-Elisabeth Vigée Le Brun

Élisabeth Vigée Le Brun (1755-1842) commença sa carrière à quinze ans, vers 1770. Portraitiste magnifiquement douée, elle fut contrainte à l'exil pendant la Révolution française. Elle voyagea alors dans tous les pays d'Europe et peignit, comme elle en eut toujours le goût, des femmes dont elle sut chaque fois percevoir la beauté.

empty