La vie a en mourir lettres de fusilles
La vie a en mourir lettres de fusilles
 / 

La vie a en mourir lettres de fusilles

À propos

" Les soldats viennent me chercher.
Je hâte le pas. Mon écriture est peut-être tremblée, mais c'est parce que j'ai un petit crayon. " " Ne baisse pas la tête parce que ton papa est fusillé. " " Pour penser à moi, chantez " Il pleut sur la route ". " Ma Chère Femme, tu garderas mes lunettes en souvenir. " Ils s'appelaient Henri Bajtsztock, Tony Bloncour, René Honoré d'Estienne d'Orves, Léon Jost, Arthur Loucheux, Guy Môquet, Gabriel Péri...
Ils sont des milliers de résistants, célèbres ou anonymes, fusillés ou guillotinés pendant l'Occupation, victimes des Allemands et de Vichy. Dans l'attente de la mort, ils adressent à leur famille, à l'être aimé, à un(e) ami(e) leur dernière lettre. Ils parlent pour les milliers d'autres - massacrés, déportés, victimes d'exécutions sommaires - qui sont morts sans laisser de témoignage écrit. A la dernière heure, ils disent leur amour, affirment leur foi, se soucient de leur proches.
Ils ne regrettent rien. Passés au crible de la censure ou transmis en cachette, leurs mots sont l'ultime acte de résistance d'hommes restés debout face à leur destin. Ces 120 lettres de résistants exécutés proviennent du musée de la Résistance nationale, des Archives nationales, des musées et bibliothèques de région parisienne et de province, et des familles. Il sera fait don des droits d'auteur de ce livre au musée de la Résistance nationale.

Categories : Sciences humaines & sociales > Histoire

  • EAN

    9782847340792

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    365 Pages

  • Longueur

    22 cm

  • Largeur

    14.5 cm

  • Épaisseur

    2.4 cm

  • Poids

    445 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty