Identités, la bombe à retardement Identités, la bombe à retardement
Identités, la bombe à retardement Identités, la bombe à retardement
 / 

Identités, la bombe à retardement

À propos

La crise dans laquelle la France et l'Europe sont en train de s'enfoncer n'est pas seulement financière et économique, mais concerne tout un modèle de société. Car les dérives identitaires pourraient se révéler une véritable bombe à retardement. Dans un moment particulièrement délicat de transition entre un ancien en voie de dérèglement et un neuf en pointillés, un péril nous menace. Celui de l'enfermement de chacun dans ses certitudes, désignant l'autre comme un bouc émissaire, coupable de toutes ses souffrances. Un danger qui prend notamment la forme de crispations identitaires et religieuses, voire d'un nationalisme agressif et de racismes. Une telle montée des risques se comprend mieux si on la situe au sein des modalités historiques nouvelles de fabrication de l'identité dans nos sociétés individualistes. Jean-Claude Kaufmann livre une pièce essentielle au dossier, en appuyant une vive interpellation politique sur les résultats d'enquêtes menées sur la vie quotidienne en France depuis une trentaine d'années.

Sommaire

Introduction. Les identités au coeur du débat politique : que se passe-t-il ? L'avenir ne serait-il pas gros de dangers ? Tentative de compréhension de la mécanique d'identité. 1/ L'identité : comment ça marche ? Synthèse des travaux de recherches de Jean-Claude Kaufmann sur l'identité et de ses enquêtes menées sur la vie quotidienne en France depuis une trentaine d'années : l'exemple de l'identité nationale, totalement différente des nationalismes du XIXe siècle. 2/ La fin du monde : - Le rétrécissement de la rationalité, la marchandisation du monde. - Les bricolages identitaires individuels alternatifs : les « petits mondes » hors du monde (passions, famille, amis). - Les basculements émotionnels : l'exemple du football (le racisme en Italie). - L'épuisement de la consommation : le désir d'autre chose. - Le hold-up de la financiarisation : injustices et manipulations du Ponzi mondial. - Génération sacrifiée et légitimité de la révolte. - La crise de civilisation qui s'annonce et le changement du registre identitaire que cela implique. 3/ La montée des périls: - Comment fonctionne l'enfermement identitaire en temps de crise ? - La logique de la violence identitaire. - Nationalisme et race blanche : l'exemple de la Russie. - Nationalisme légal et extrémisme : pourquoi les Roms ? - L'aggravation des conditions objectives : la scission de l'Europe. - Peut-on éviter l'Apocalypse ? Conclusion : Le syndrome du Titanic : nous dansons alors que l'iceberg est devant nous.

Categories : Littérature générale > Biographie / Témoignage littéraire > Témoignages

  • EAN

    9782845974852

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    64 Pages

  • Longueur

    19 cm

  • Largeur

    12 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    66 g

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Jean-Claude Kaufmann

Jean-Claude Kaufmann, sociologue chouchou des médias, dispose d'un lectorat fidèle. Il s'est fait connaître pour l'originalité de ses sujets d'enquête (le matin après la première nuit, le linge sale, etc). La Femme seule et le prince charmant (Nathan, 1999) s'est vendu à 100 000 exemplaires ; Sex@mour (Armand Colin, 2010) à plus de 20 000 ex. Le sociologue a récemment remporté un grand succès en vidant le contenu des sacs à main féminins avec Le Sac, un petit monde d'amour (J.-C. Lattès, 2011).

empty