Hayek ; du cerveau à l'économie

,

À propos

« Une époque de superstition est celle où les gens imaginent qu'ils en savent plus qu'ils n'en savent en réalité. En ce sens, le XXe siècle aura été certainement exceptionnellement riche en superstitions, et la cause en est une surestimation de ce que la science a accompli - non pas dans le champ des phénomènes relativement simples où elle a certes été extraordinairement efficace, mais dans le domaine des phénomènes complexes ; car dans ces derniers, l'application des techniques qui ont si bien réussi essentiellement dans les phénomènes simples s'est révélée très déroutante. » Lorsqu'on ignore sa propre ignorance, cela fait des dégâts. Chacun pense savoir plus et mieux que les autres ; mieux les connaître qu'eux-mêmes ; pouvoir les conduire à leur place vers leurs véritables intérêts. L'intolérance est le produit de cette prétention aux certitudes, qui n'est rien d'autre qu'une croyance et la pire de toutes. Expression même de l'obscurantisme, elle est le socle commun de tous les totalitarismes, avec toutes les horreurs qui les accompagnent.



Categories : Sciences humaines & sociales > Philosophie

  • EAN

    9782841869060

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    124 Pages

  • Longueur

    18.6 cm

  • Largeur

    11.5 cm

  • Épaisseur

    0.7 cm

  • Poids

    120 g

  • Distributeur

    L'harmattan

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Thierry Aimar

Thierry Aimar est professeur d'économie à
l'ESSEC, enseignant-chercheur à l'Université et à
Sciences Po.

Antoine Garapon

Antoine Garapon est magistrat. Il anime l'Institut des hautes études
sur la justice et a notamment publié Bien juger, Juger en Amérique
et en France, Des crimes qu'on ne peut ni punir ni pardonner,
La Raison du moindre État.

empty