Destins de la « banalité du mal » Destins de la « banalité du mal »
Destins de la « banalité du mal »
Destins de la « banalité du mal »
 / 

Destins de la « banalité du mal »

À propos

Depuis la parution de Eichmann à Jérusalem de Hannah Arendt en 1962, le concept central du livre, la « banalité du mal », a fait l'objet de très nombreuses polémiques et discussions, dont les pièces sont données en appendice de ce volume. Mais aujourd'hui, à l'occasion du 50e anniversaire du procès Eichmann, des historiens, des psychiatres, des écrivains et des philosophes engagent un débat posthume avec l'auteur du « reportage », autour des destins de ce concept, qui a permis de méditer les écrits et dires des exécuteurs et des rescapés, mais n'a pas résolu l'énigme de cette banalisation des bourreaux, qui a transformé ces criminels exterminateurs en « hommes ordinaires ». Comment la banalisation de la « banalité du mal » a-t-elle joué contre le sens de la formule est au coeur de la discussion contemporaine.



Categories : Sciences humaines & sociales > Philosophie > Philosophie généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur la philosophie

  • EAN

    9782841622283

  • Disponibilité

    En réimpression

  • Nombre de pages

    203 Pages

  • Longueur

    22 cm

  • Largeur

    15 cm

Infos supplémentaires : Broché  

empty