Personne ne m'aime Personne ne m'aime
Personne ne m'aime Personne ne m'aime
 / 

À propos

Ce roman a été écrit à la fin de 1944 et en 1945. Elsa Triolet en dira : « Personne ne m'aime avait été écrit dans des conditions politiques particulièrement aiguës. Le monde de la confiance et de l'amitié s'écroulait autour de nous, et je butais à chaque pas contre une haine solide et dure, faite de fantasmes et de légendes, de sottise et de malfaisance. » Le roman commence avant-guerre. C'est l'histoire d'une amitié entre deux femmes. Anne-Marie, aimante, discrète et réservée - qui accompagnera Jenny de sa naissance à sa mort - et Jenny, de dix ans sa cadette, devenue une actrice célèbre, exubérante et passionnée. Le drame de Jenny sera de ne jamais être aimée comme elle aime. « Personne n'aime personne », répète-t-elle sans cesse. Jenny la rouge essaie d'ouvrir les yeux à sa fidèle amie qui ne pense jamais à la politique car, estime-t-elle, « ce n'est pas l'affaire des femmes ». Jenny, calomniée par une critique anti-communiste, mal aimée par ceux qui l'aiment, finit par se donner la mort. Sa mort brutale de Jenny, marque l'entrée en guerre et l'occupation. Un jour, par hasard, Anne-Marie est prise dans une rafle et emmenée à Fresnes. À sa sortie, elle s'engagera dans la Résistance. Elle y découvrira la fraternité que Jenny aura cherché toute sa vie, mais aussi parfois la lâcheté. Le roman se termine sur la Libération.Le cycle d'Anne-Marie, composé de deux volumes : Personne ne m'aime (1945) et Les Fantômes armés (1947), n'était plus disponible depuis longtemps. Le deuxième volet, Les fantômes armés, écrit en 1947, dresse un portrait minutieux de l'après-guerre et de ses contradictions

Categories : Littérature générale > Poésie

  • EAN

    9782841099092

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    192 Pages

  • Longueur

    19.5 cm

  • Largeur

    14.1 cm

Infos supplémentaires : Broché  

Elsa Triolet

D'origine russe, Elsa Triolet (1896-1970) est l'auteur de nombreux romans et de traductions dont Le Cheval blanc (1943), Les Amants d'Avignon (publié sous le pseudonyme de Laurent Daniel, 1943), Le premier accroc coûte 200 francs (prix Goncourt, 1944) ou encore Roses à crédit (1949).ÿRésistante pendant la Seconde Guerre mondiale, fidèle compagne de route du parti communiste, elle a inspiré une part importante de l'oeuvre poétique et romanesque de Louis Aragon.

empty