L'heure d'hiver
 / 

L'heure d'hiver

À propos

Sauter du coq à l'âne, en obéissant au cours réel de la pensée, ou au tout-venant d'une conversation de bistrot, plutôt qu'au protocole de la dissertation, c'est le propos de ce livre, bavard et imprévisible, contrariant et provoquant, pessimiste et hilarant. On y envisage la politique d'un point de vue esthétique, la religion sous son aspect économique, l'éthique sous l'angle people, le crime dans sa relation à la sexualité, ou l'inverse, en piétinant allègrement les plates-bandes disciplinaires. l'heure d'hiveroe ce pourrait être aussi bien l'effet de serre, qui fait fondre les glaciers, qui déprime la météo, qui brouille les cycles naturels, et qui éteint l'imagination. Nous suppléons à l'indistinction généralisée par le décalage horaire. plutôt que d'admettre que nous avons raté un ultime rendez-vous avec l'histoire et l'environnement planétaire, nous déréglons notre montre, nous décalons le temps, l'espace, le réel, pour simuler la vie. autrement dit, l'heure d'hiver désigne plus généralement l'hibernation mentale, l'engourdissement massmédiatique, la stérilisation artistique, bref, l'esprit du temps. Culturellement, nous entrons seulement dans l'ère jurassique que nous avions cru pouvoir antidater dans la préhistoire. a l'heure d'hiver, c'est-à-dire de coma anthropologique, il ne nous reste plus qu'à conserver pieusement ce qui reste, à aménager notre planète en musée de ce que fut l'humanité, et à en rire si c'est possible

Categories : Littérature générale > Littérature argumentative > Essai littéraire

  • EAN

    9782828909512

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    24 cm

  • Largeur

    13 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    279 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Michel Thévoz

Historien de l'art, conservateur au Musée cantonal des Beaux-arts de Lausanne de 1955 à 1975. En 1976, il est à l'initiative de la création de la Collection de l'Art Brut à Lausanne dont il prend la direction jusqu'à sa retraite en 2001. Professeur honoraire à l'Université de Lausanne, Michel Thévoz a publié une vingtaine d'ouvrages, parmi lesquels, à La Différence, Requiem pour la folie, Art brut psychose et mediumnité, Le miroir infidèle (Éditions de Minuit, 1996), et L'esthétique du suicide (Minuit 2003) ainsi que de nombreux articles concernant principalement l'Art Brut.

empty