Fermeture exceptionnelle : les livres papiers ne peuvent être achetés en librairie

L'affaire Maurras
 / 

À propos

Le procès Maurras pose des questions contemporaines, il est le procès du nationalisme français, déconsidéré par sa collaboration avec l'occupant nazi, et parce qu'il s'effectue à la lumière de sa défaite honteuse. C'est un procès où se trouvent confrontés nationalisme et la République. Relater ce procès c'est donc permettre de visualiser dans un même lieu de justice, la liberté contre le totalitarisme. Cet ouvrage se propose de donner à revivre ce procès en restituant ses enjeux dans leur actualité. L'écrivain nationaliste et académicien Charles Maurras comparaît, le 24 janvier 1945 à 13 h 30 devant la cour de Lyon sous l'accusation d'intelligence avec l'ennemi, plus exactement de trahison et plus précisément de collaboration. La scénographie est idéale puisque sur l'ordre du Président, Charles Maurras est introduit dans la salle d'audience et il arbore la francisque que lui a remis personnellement le Maréchal Pétain. C'est bien sûr une provocation, un défi lancé à la justice gageant qu'elle n'osera pas juger un homme ainsi décoré par un régime auquel les magistrats ont en nombre prêté serment. Il a soixante-sept ans et un « continent littéraire » derrière lui. Les débats seront brefs, ils ne dureront que quatre journées. Ils seront d'une grande violence. Maurras sera déclaré coupable et condamné à la réclusion à perpétuité ainsi qu'à l'indignité nationale. Alors que Maurras est jugé, Pétain attend son procès, Rebatet a perdu le sien et Brasillach vient d'être condamné à mort, il sera exécuté le 6 février au fort de Vincennes. Il s'agit d'un procès de presse et d'un procès d'opinion, aussi d'un procès passionnel. Cette dimension passionnelle transpire des débats. On retrouve, à travers ce procès, les miasmes d'une certaine nostalgie du nationalisme français dont les échos sont contemporains de nos dernières campagnes électorales et de nos récents débats de société, sur le droit du sol, l'ouverture aux frontières, l'Europe etc. Cet essai incisif offrira un rappel de ces temps où les idées nationalistes connaissaient des condamnations judiciaires. Servi par le récit d'une audience tendue par une multitude d'incidents, par des personnages hors normes, sur la toile d'événements historiques exceptionnels, il permet de revisiter une audience de quatre journées où le nationalisme maurrassien est apparut sous son jour le plus exact ; une criminelle façon d'aimer la France.

Customer reviews

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Categories : Sciences humaines & sociales > Histoire > Epoque contemporaine (depuis 1799)

  • EAN

    9782825144510

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    231 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    15 cm

Infos supplémentaires : Broché  

empty