Patriotes et les autres

À propos

Dans l'arrière-pays marseillais de la fin de l'Ancien Régime, les démocraties villageoises se maintiennent, tandis que les petits pôles urbains sont dominés par les familles les plus honorables et les plus fortunées du lieu. Après la Révolution, un véritable pouvoir de classe voit le jour, dans le cadre du régime censitaire imposé en 1802 par les autorités napoléoniennes. Pourtant, les notables du début du XIXe siècle, comme les plus apparents d'autrefois, ne forment nullement un groupe homogène. C'est l'État central qui d'une certaine manière leur a donné un sentiment d'appartenance, au fondement dès lors d'une réelle conscience de classe. Brumaire a donc définitivement fait triompher les possédants. Une alternative démocratique était néanmoins possible. C'est ce que suggèrent en tout cas, au moins pour les quinze communes de l'arrière-pays marseillais (Allauch, Aubagne, Auriol, Belcodène, Cassis, Ceyreste, Cuges, Gémenos, Gréasque, La Ciotat, La Penne, Peypin, Roquefort, Roquevaire, Saint-Savournin), l'intensité de la participation citoyenne à la vie politique locale comme aux grands débats nationaux et l'indéniable ouverture sociale dans l'accès aux charges publiques, autant de thèmes au coeur de cette étude.

Categories : Sciences humaines & sociales > Histoire > Histoire généralités

  • EAN

    9782821885561

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    304 Pages

  • Copy

    Authorized without restriction

  • Print

    Authorized without restriction

  • Share

    Authorized without restriction

  • Distributeur

    Immatériel

  • Diffuseur

    Immatériel

  • Entrepôt

    immatériel.fr

  • Support principal

    ebook (ePub)

empty