L'ère du temoin
 / 

L'ère du temoin

Résumé

Spécialiste de l'histoire du génocide et de la construction de la mémoire, Annette Wieviorka développe dans ce livre les relations entre le témoignage et l'histoire, distinguant trois phases dans l'histoire du témoignage. Durant les premières années d'après-guerre, les témoins veulent rappeler ce qui s'est passé, mais ne sont guère entendus. À partir du procès Eichmann, les témoignages sont au contraire sollicités, dans une perspective judiciaire. Enfin, à l'ère du témoin, le témoignage relève d'un véritable impératif social et non plus d'une nécessité intérieure. Analysant avec beaucoup de finesse ces variations dans le statut du témoignage sur le destin des juifs d'Europe, l'auteur met en lumière un débat dont la portée est plus générale, car il concerne la possibilité même d'écrire l'histoire. Annette Wieviorka plaide néanmoins pour une écriture de l'histoire lucide, afin que coexistent témoignages et oeuvres historiques. Annette Wieviorka est directrice de recherche au CNRS. Elle est notamment l'auteur de Maurice et Jeannette. Biographie du couple Thorez (Fayard, 2010), de À l'intérieur du camp de Drancy, avec Michel Laffitte, (Perrin, 2012) et, dans la collection « Pluriel » de Déportation et génocide, entre la mémoire et l'oubli et de Auschwitz, la mémoire d'un lieu.

Customer reviews

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

  • EAN 9782818503003
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 192 Pages
  • Longueur 18 cm
  • Largeur 11 cm
  • Épaisseur 1 cm
  • Poids 160 g
  • Distributeur Hachette

Annette Wieviorka

Annette Wieviorka, historienne, directrice de recherche au CNRS, fut membre de la Mission d'étude sur la spoliation des biens des Juifs de France. Elle est l'auteur de nombreux ouvrages, notamment Auschwitz, soixante ans après (Robert Laffont, 2006) et Déportation et génocide : entre la mémoire et l'oubli (Hachette, 2003). Elle a codirigé aux éditions Liana Levi les ouvrages Les Juifs de France et Mille ans de cultures ashkénazes.

empty