Le cas du Maltais persévérant Le cas du Maltais persévérant
Le cas du Maltais persévérant
Le cas du Maltais persévérant
 / 

Le cas du Maltais persévérant

À propos

La majorité des articles contenus dans ce fort recueil sont des commandes de journaux et de revues qui ont proposé à l'auteur de contribuer à leurs publications. Étant donné la diversité des publics (du Monde à The Revew of Contemporary Fiction, du Livre de Poche Classique à Lacanian Ink) et la longue période de temps couverte, cet ensemble ne prétend pas exposer une théorie unifiée de l'écriture, de la lecture ou de la langue, même si chacun de ces textes traite de ces sujets (de façon parfois plus autobiographique que critique, et si toujours avec sérieux, jamais sans humour). Mais les avoir ainsi rassemblés peut, comme le suggère Harry Mathews, en bon oulipien ? mais pas seulement ? amener à « une hypothèse de travail tacite : croire dans la pertinence durable de la vision moderniste de la littérature ». Ce que dit Harry Mathews, entre autres, c'est que la langue écrite est un système prédéterminé, autonome, dans lequel le sujet traité joue un rôle secondaire. Pour soutenir cette affirmation il cite un écrivain rarement associé à la modernité mais dont les mots sonnent particulièrement juste aujourd'hui encore, Robert Louis Stevenson : « Le roman, qui est une oeuvre d'art, existe non à travers ses ressemblances avec la vie, qui sont obligatoires et contingentes, comme une chaussure ne peut être qu'en cuir, mais à travers son incommensurable différence, élaborée et significative, à la fois méthode et sens de l'oeuvre. » À l'appui de cette thèse, l'évocation et l'analyse d'auteurs comme Lautréamont, Queneau, Perec, mais aussi Jane Austen, Edmund White, Kenneth Koch, etc.



Categories : Littérature générale > Littérature argumentative > Essai littéraire

  • EAN

    9782818018033

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    400 Pages

  • Longueur

    20.5 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    2.6 cm

  • Poids

    422 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Harry Mathews

Harry Mathews est né à New York en 1930. Après des études de musique à Harvard, il publie ses premiers poèmes en 1956 et fonde avec John Ashbery la revue Locus Solus, puis devient de 1989 à 2003 le directeur de Paris Review. En 1962, inspiré
par Raymond Roussel, il publie le premier de ses six romans, Conversions. Il est l'auteur de plusieurs livres de poésie, de traductions, d'essais critiques, et d'autobiographie, dont Oulipo
Compendium, une étude encyclopédique de l'Oulipo, et Ma vie dans la CIA (2005). En 1970, il rencontre Georges Perec ; une période d'amitié et de collaboration littéraire commence qui durera jusqu'à la mort de Perec en 1982. Il enseigne dans
plusieurs universités américaines (littérature française et comparée, ateliers d'écriture). Il est marié à l'écrivain français Marie Chaix, il partage sa vie entre Paris et Kay West.

empty