L'envoyé de Dieu
L'envoyé de Dieu
 / 

L'envoyé de Dieu

À propos

Tout commence à Médine, en l'an 672 de l'ère commune. Voici quarante ans que le Prophète a rendu son âme au Tout-Puissant. Ceux qui l'ont connu ont disparu. Certains sont morts, d'autres se sont dispersés entre aube et crépuscule, dans l'immensité de l'Orient. Tous, sauf un homme. Un vieillard. Il est le dernier témoin. L'ultime mémoire.
Un jeune scribe, Hussein Abdel Jawad, fervent adorateur de l'Envoyé de Dieu, fonce à travers le désert. Le temps presse. Jawad est convaincu que c'est le Très-Haut lui-même qui lui a attribué cette mission sacrée : recueillir les souvenirs, afin de les transmettre au monde. Arrivera-t-il à temps ? Ce vieillard aura-t-il conservé intacts tous les détails de l'incroyable destinée qui fut celle de Muhammad, béni soit son saint nom ? Seul le temps connaît la réponse.

Categories : Littérature générale > Romans & Nouvelles de genre > Roman historique

  • EAN

    9782809817379

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    330 Pages

  • Longueur

    22.5 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    2.8 cm

  • Poids

    506 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Gilbert Sinoué

Gilbert Sinoué quitte l'Égype à l'âge de dix-neuf ans pour suivre des études à Paris, à l'École normale de musique. Ses débuts parisiens sont difficiles : il compose et se produit dans des boîtes de nuit. Et puis une première chanson est choisie par Isabelle Aubret, d'autres ensuite par Claude François, Dalida, Marie Laforêt... Un jour, à l'approche de la quarantaine, il arrête tout pour se consacrer à l'écriture. Son premier roman est publié par Olivier Orban. Il devient alors romancier à temps plein, auteur de plusieurs gros succès comme Le Livre de saphir (Denoël), L'Enfant de Bruges (Gallimard) ou L'Égyptienne (Denoël) suivie de La Fille du Nil (Denoël).Denis Dailleux pratique une photographie apparemment calme, incroyablement exigeante. Sa passion pour les autres l'a naturellement amené à développer le portrait comme mode de figuration privilégié de ceux dont il avait l'envie, le désir d'approcher davantage ce qu'ils étaient. Cela fait maintenant quinze ans qu'il construit patiemment un portrait inédit de l'Égypte, avec laquelle il entretient une relation amoureuse.

empty